Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Air Wave
Santa Teresa  (Monopsone Records / Differ-Ant)  juin 2016

Air Wave, c’est un groupe d’amis, Joseph Mars, Skist R, Dav P, William M, qui se retrouve, après des années, autour de leur passion commune, la musique avec cet album : Santa Teresa.

Autant vous avertir d’emblée : il est impossible d’en parler avec objectivité pour ma part, tant la surprise a été belle et, avouons-le, inattendue. J’ai souvent pensé que les plus belles choses naissaient de la simplicité et de la sincérité, et Santa Teresa me conforte absolument dans cette idée.

Dès le premier titre, le choc est là, cela commence par un cri, celui d’une guitare. Puis un vrombissement, doux et hypnotique. Et puis la musique démarre, pas de paroles, juste des instruments qui expriment tour à tour une multitudes d’émotions, de sensations, de sentiments : de la mélancolie, de la chaleur, de l’envie.

C’est lyrique, juste ce qu’il faut pour éviter toute grandiloquence, c’est triste et lumineux à la fois, jamais sinistre. C’est beau, splendide même. Et sensé, c’est-à-dire rempli de sens : le chemin se construit au fur et à mesure de l’écoute des sept pistes qui composent l’album. Un chemin balisé certes, mais qui laisse place à l’imagination sensitive.

Cette musique est celle de l’émotion. Ce disque est celui de sorciers qui ont décidé de jeter un sort d’envoûtement sur le monde. Nul besoin de potions, la musique se suffit à elle-même. Nul besoin de paroles, l’expressivité de la musique en dit beaucoup plus que de simples mots.

Pour profiter de ce merveilleux voyage, il ne suffit que de peu de choses : de lâcher prise, et se laisser porter, bercer, frissonner. Et de prendre avec joie ce qui a été donné avec tant de générosité, et d’accepter de se laisser surprendre.

Santa Teresa fait partie de ses œuvres précieuses, car rares, déconcertantes par leur force et leur ampleur mais aussi réconfortantes par l’émotion qu’elles procurent, parce qu’elle permettent de se sentir vivant.

Air Wave réussit, en à peine plus d’une demi-heure et avec la seule force de sa musique, à construire un univers singulier, dans lequel le groupe raconte une histoire complexe, forte et fascinante. Et on en redemande.

Santa Teresa fait partie de la collection "Microcircuit" du label Monopsone. Le principe : un exemplaire du disque acheté donne droit à recevoir un second exemplaire, que vous pourrez ainsi offrir à un ami à qui vous voudrez du bien, pour partager ainsi de nouvelles découvertes musicales.

Mention spéciale à l’équipe de ce label qui n’a de cesse de travailler d’arrache-pied afin de nous proposer des pépites à nous mettre entre les oreilles. Soyez-en très sincèrement remerciés.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Air Wave


Rita Zarai         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=