Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rise of the Northstar
Japan Expo  (Villepinte)  dimanche 10 juillet 2016

Le groupe Rise of the Northstar est l’un des rares groupes "made in France" faisant de la bonne grosse musique de bagarre de qualité et qui peut s’exporter sans honte (ce n’est pas les seuls, mais ils ne sont pas nombreux à sillonner autant le reste du monde tout en sortant des bons disques et des bons clips).

Je décris le son de ROTNS comme de la bonne grosse musique de bagarre car c’est ce que je ressens quand je les écoute en album ou que je les vois en live. Je ne peux pas retenir ma tête de bouger dans tous les sens, je saute partout, je scande les refrains et hurle les chœurs (ouais il y a des chœurs et ça défonce bien sa mère).

Le groupe me ramène directe quand j’avais 15 ans et que je me prenais pour Zack de la Rocha et que je hurlais "Killing in the name" sur ma brosse à cheveux dans ma chambre. La musique de la bagarre quoi ! C’est une musique violente et groovy joué par des mecs qui ont grandi en écoutant / regardant les mêmes choses que moi. Les membres du groupe ont absorbé depuis les années 90 tout un tas d’influences allant de Renaud (toujours debout…), en passant par Suicidal Tendencies, Metallica, Korn, Dragon Ball ou encore NTM… Il en ressort une fusion metal / manga / trash / hardcore plutôt jouissive. Ils se sont produit régulièrement en Asie et partout en Europe, mais ce dimanche c’était à Japan Expo, à Villepinte, qu’ils ont fait un (trop court) concert devant des fans hystériques.

Le concert a commencé avec une intro musicale qui a fait monter la pression avec juste la vision sur les instruments et la déco (des bidons tagués d’idéogrammes japonais et des étendards de Repression Records – le label monté par le groupe) et puis quand les musiciens sont arrivés sur scène avec leurs look bien étudié et ont pris possession des lieux, ça a explosé en un clin d’œil.

Dès la première note, le noyaux dur de la fosse s'est transformé en tempête humaine, pendant que le reste du public se livrait à du headbanging. Il n’y a pas eu de stage diving mais on a quand même eu de beaux circle pit et un wall of death (après c’était pas le HellFest non plus donc ça restait light, mais c’était plutôt cool quand on pense qu’on était à Japan Expo et que le groupe d’avant jouait une musique ultra zen…).

Le groupe est complètement à l'aise sur scène balançant gros mid-tempos pesants, crossover hardcore-thrash en sautant dans tous les sens. Vithia passe sans arrêt d’un flow hip-hop old-school à un chant hurlé. Les refrains fédérateurs sont repris en chœurs par le reste du groupe mais aussi par le public. Putain que ce concert était bon… Court, intense mais bon.

Une identité visuelle et musicale forte, une démarche de passionné. Ils viennent de nulle part et représentent tout le monde. C’est le groupe que je rêvais de voir quand j’étais ado. Quand je les vois, je suis ado.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tokyo Assault de Rise of the Northstar
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (juillet 2011)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (août 2012)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (mai 2014)
Rise of the Northstar en concert à Download Festival (dimanche 11 juin 2017)
Rise of the Northstar en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Rise of the Northstar en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - samedi 23 juin

En savoir plus :
Le site officiel de Rise of the Northstar
Le Bandcamp de Rise of the Northstar
Le Soundcloud de Rise of the Northstar
Le Facebook de Rise of the Northstar


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=