Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Shura
Nothing’s Real  (Polydor Records)  juillet 2016

Une année s'est écoulée depuis la sortie de l'EP White Light signé par Alexandra Denton, connue de nos jours sous l’alias Shura. Finalement de retour avec un opus complet, l'artiste au style rafraîchissant balance un méchant pavé dans la marre, histoire de bien éclabousser les oreilles les plus rétives.

Sous ces dehors de pop léchée, l'album dissimule un goût prononcé pour les structures ambivalentes, les textes engagés et les messages bien pensés. Mais qu’on se le dise, la structure suit et les titres passent des années 80's à des notes d'orientalisme, sans sursaut et bien évidemment sans fausses notes.

On pense à Kids 'n' Stuff qui s'offre sans sourciller un second souffle, menant le titre à travers un enchevêtrement de synthés jusqu'à un rythme plus maintenu et s'inventant au passage une sortie en apothéose.

C'est d'ailleurs une notion clef de Shura : un timing contrôlé à la perfection, permettant à l'artiste de monter les productions les unes après les autres comme un chapelet de hits. Une maîtrise qu’elle a voulu totale et qui la conduite à prendre son temps avant de sortir l’album.

Le résultat assure évidemment un rendu fluide, qui se consomme avec la même passion qu'il a fallu à Shura pour la composer.

Avec un profil anachronique s'étirant entre les années 80's et l'électro-pop contemporaine, Nothing 's Real trouve son équilibre au détour de pistes intelligemment pensées. De fait, l'éponyme "Nothing 's Real" explore une rythmique disco dansante dont les derniers échos s'éteindront sur les hits retravaillés (et améliorés) "White Light" et "Indecision".

À fleur de peau, Shura décrit avec précision les émois d'une relation et bascule avec douceur vers des tempos plus délicats sans pour autant perdre nos oreilles. Cela en devient presque une expérience déconcertante, tant les sons traversent les époques sans plus de formalités qu'une bande de contrebandiers. L'expérience n'en reste pas moins excitante que passionnante et Shuira n’hésite pas à partager ses déboires et coups de cœur avec la classe nonchalante inhérente à une pop star en devenir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album White Light de Shura

En savoir plus :
Le site officiel de Shura
Le Soundcloud de Shura
Le Facebook de Shura


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=