Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Christine Ott
Only Silence Remains  (Gizeh Records / La Baleine)  juin 2016

Christine Ott est principalement connue comme ondiste. Joueuse d’ondes Martenot. Je ne vais pas parler longuement de ces ondes, vous trouverez plein d’infos aux quatre coins du web. Si vous ne voulez pas chercher, l’essentiel est de savoir que c’est un instrument de musique électronique inventé par Monsieur Martenot et présenté pour la première fois en 1928. Il est, avec le thérémine, un des ancêtres de nos synthétiseurs et on le retrouve aussi bien chez Honegger que chez Gorillaz.

Mais pour revenir à Christine, c’est plus probablement avec Yann Tiersen ou Radiohead que vous l’avez peut-être déjà entendue sans le savoir. Elle publie donc son deuxième album après sept ans d’un silence consacré à jouer ou composer pour de nombreux projets (cinéma, spectacles…), un silence bien relatif finalement. Only Silence Remains.

Play >

Dès la pochette on attendait la beauté, on aura donc les étoiles pour commencer. Ondes Martenot, samples, piano, la délicatesse de Christine Ott touche, immédiatement. Sa musique dessine des paysages oniriques dans lesquels on se perd avec bonheur. J’en viens rapidement à oublier ce que je voulais faire de ma journée tant je suis suspendu entre deux temps. L’un fantasmé me laisse voler, taper d’un pied sur le sol pour faire un bon gigantesque et ne plus redescendre ; passer au-dessus des arbres, faire attention à ne pas se faire voir des passants qui ne comprendraient pas pourquoi cet homme vole, puis se faire rattraper par un piano qui cours, qui chevauche plus vite que le vent. L’autre, réel, fait appel à mes souvenirs ou à ceux de notre mémoire collective, il se fait plus concret sans pour autant me mettre du plomb dans les semelles.

Parfois les images se font si fortes que je me vois enfant, devant un vieux poste en noir et blanc, admirant l’exploit des premiers hommes foulant le sol lunaire. Vraiment, la seule limite à cette musique est celle de mon imagination, et encore, même elle semble s’éloigner au fur et à mesure que les morceaux passent. Le bruit des touches de l’harmonium indien me ramène à la réalité de la musique. Cet instrument au son proche de l’accordéon et pourtant si différent, laisse de nouveau place au piano, cristallin, puis rythmé, emballé par des folles percussions, chaos qui redevient ordre.

La tempête et le désastre qui viennent conclure cet album ne nous laissent pas sur une note sombre, comme si du chaos, comme du silence, pouvait jaillir la lumière. Plus d’être humains, seulement le silence de la mort. Les conséquences de la folie de l’homme, sans retour possible. Mais le ciel rempli d’étoiles. Ouvrez les yeux*. Ouvrez les oreilles, semble nous dire le piano qui ramène la vie.

[] Stop

Fin du voyage, tout le monde descend. Je ne saurais vous dire sur quelle planète nous avons atterri. La musique de Christine Ott nous emporte et si, à la fin, seul reste le silence, il garde en lui la beauté, la poésie de ce disque.

* ces quatre phrases sont une traduction libre et partielle du texte récité dans "Disaster".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Solitude Nomade de Christine Ott

En savoir plus :
Le site officiel de Christine Ott
Le Bandcamp de Christine Ott
Le Soundcloud de Christine Ott
Le Facebook de Christine Ott


Alex BBH         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=