Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Silvain Vanot
Ithaque  (03h50 / Modulor)  juin 2016

"I keep a close watch on this heart of mine,I keep my eyes wide open all the time,I keep the ends out for the tie that binds, Because you’re mine, I walk the line"

"Les pieds dans la glace, la tête au vent. Je n’ai pas froid. Non, je brûle dedans."

Le disque ne tourne pas depuis une minute que musique et paroles nous étreignent déjà le cœur. Le retour de Silvain Vanot est beau, superbe même. Mais comment parler de retour alors que sa musique semble si souvent nous accompagner !

Depuis 1993, le Rouennais a publié 8 albums avec cet Ithaque : Silvain Vanot en 1993, Sur des arbres en 1995, éGérie en 1997, (En attendant) Tout brille en 1999, Il fait soleil en 2002, Bethesda en 2009 et Old folks / Nu Folk en 2011. A cela s’ajoutent de nombreuses musiques de film comme par exemple : La Fabrique des Sentiments de Jean-Marc Moutout en 2008, Le Temps des amoureuses en 2009, No Pasaran, album souvenir en 2003, André Robillard, en chemin en 2014 d’Henri-François Imbert, Violence des échanges en milieu tempéré de Jean-Marc Moutout en 2004.

Mais cet homme de musique, également musicologue, de voyages est aussi homme de lettres, autant érudit du rock et musicien que passionné des mots. Et s'il faut absolument plonger dans sa musique, se passer de ses livres sur Bob Dylan (Bob Dylan, Librio 2001) ou Johnny Cash (Johnny Cash I Walk The Line, Editions Le mot et le reste 2016) est indéniablement regrettable. Entre les écrits et la musique, on retrouve ce même style qui ne triche pas, à la fois dépouillé mais précis et développé, quelques accords sur des mots justes.

Et puis il y a cette voix touchante qui rappelle parfois Neil Young, ce timbre fragile, qui plane au-dessus de ces chansons intimes, si calmes, parfois mélancoliques, si terribles parfois, ironiques aussi - la chanson sur les accords de neuvième. "Quand de deux maux, je prends le moindre, faute de choix, je lis sur ton dos qui se voûte, mais je ne t’entends pas". Mon dieu que ce disque est beau oui. Loin de cette pop Française dont il faisait partie et qui a terminé par tourner en boucle entre autosatisfaction et caricature… Intense sans en rajouter ("De faute", "Ma Siamoise", "Vanneau", "Ithaque", "Le nom d’un autre") mais sans se donner facilement, une fausse économie de moyens peut dérouter, et évitant toute simplicité. Effectivement, "pourquoi séduire dès le premier accord ?".

Et puis quel plaisir de se plonger autant dans le livret que dans la musique. Cela rappelle un autre musicien, son coreligionnaire chez 03H50 : Orso Jesenska. "C’est à croire que nous étions fous, fous à lier l’un à l’autre. Là, déliés, à qui la faute ? De faute, il n’y en a pas, pas plus que de mauvais choix. Juste le temps et son dû. Et nous deux, un peu perdus".

Avec cette magnifique aspiration pour les mots et la musique, cette compliquée poésie des lettres et des notes, cette concentration des espoirs et des failles de notre monde contemporain, Silvain Vanot c’est un peu notre Amérique à nous...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bethesda de Silvain Vanot
Une 2ème chronique de l'album Bethesda de Silvain Vanot
Silvain Vanot en concert à L'Archipel (samedi 9 janvier 2010)
Silvain Vanot en concert au Grand Mix (jeudi 11 mars 2010)
L'interview de Silvain Vanot (mardi 22 décembre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Silvain Vanot
Le Bandcamp de Silvain Vanot
Le Facebook de Silvain Vanot


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Silvain Vanot (22 décembre 2009)


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=