Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Silvain Vanot
Ithaque  (03h50 / Modulor)  juin 2016

"I keep a close watch on this heart of mine,I keep my eyes wide open all the time,I keep the ends out for the tie that binds, Because you’re mine, I walk the line"

"Les pieds dans la glace, la tête au vent. Je n’ai pas froid. Non, je brûle dedans."

Le disque ne tourne pas depuis une minute que musique et paroles nous étreignent déjà le cœur. Le retour de Silvain Vanot est beau, superbe même. Mais comment parler de retour alors que sa musique semble si souvent nous accompagner !

Depuis 1993, le Rouennais a publié 8 albums avec cet Ithaque : Silvain Vanot en 1993, Sur des arbres en 1995, éGérie en 1997, (En attendant) Tout brille en 1999, Il fait soleil en 2002, Bethesda en 2009 et Old folks / Nu Folk en 2011. A cela s’ajoutent de nombreuses musiques de film comme par exemple : La Fabrique des Sentiments de Jean-Marc Moutout en 2008, Le Temps des amoureuses en 2009, No Pasaran, album souvenir en 2003, André Robillard, en chemin en 2014 d’Henri-François Imbert, Violence des échanges en milieu tempéré de Jean-Marc Moutout en 2004.

Mais cet homme de musique, également musicologue, de voyages est aussi homme de lettres, autant érudit du rock et musicien que passionné des mots. Et s'il faut absolument plonger dans sa musique, se passer de ses livres sur Bob Dylan (Bob Dylan, Librio 2001) ou Johnny Cash (Johnny Cash I Walk The Line, Editions Le mot et le reste 2016) est indéniablement regrettable. Entre les écrits et la musique, on retrouve ce même style qui ne triche pas, à la fois dépouillé mais précis et développé, quelques accords sur des mots justes.

Et puis il y a cette voix touchante qui rappelle parfois Neil Young, ce timbre fragile, qui plane au-dessus de ces chansons intimes, si calmes, parfois mélancoliques, si terribles parfois, ironiques aussi - la chanson sur les accords de neuvième. "Quand de deux maux, je prends le moindre, faute de choix, je lis sur ton dos qui se voûte, mais je ne t’entends pas". Mon dieu que ce disque est beau oui. Loin de cette pop Française dont il faisait partie et qui a terminé par tourner en boucle entre autosatisfaction et caricature… Intense sans en rajouter ("De faute", "Ma Siamoise", "Vanneau", "Ithaque", "Le nom d’un autre") mais sans se donner facilement, une fausse économie de moyens peut dérouter, et évitant toute simplicité. Effectivement, "pourquoi séduire dès le premier accord ?".

Et puis quel plaisir de se plonger autant dans le livret que dans la musique. Cela rappelle un autre musicien, son coreligionnaire chez 03H50 : Orso Jesenska. "C’est à croire que nous étions fous, fous à lier l’un à l’autre. Là, déliés, à qui la faute ? De faute, il n’y en a pas, pas plus que de mauvais choix. Juste le temps et son dû. Et nous deux, un peu perdus".

Avec cette magnifique aspiration pour les mots et la musique, cette compliquée poésie des lettres et des notes, cette concentration des espoirs et des failles de notre monde contemporain, Silvain Vanot c’est un peu notre Amérique à nous...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bethesda de Silvain Vanot
Une 2ème chronique de l'album Bethesda de Silvain Vanot
Silvain Vanot en concert à L'Archipel (samedi 9 janvier 2010)
Silvain Vanot en concert au Grand Mix (jeudi 11 mars 2010)
L'interview de Silvain Vanot (mardi 22 décembre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Silvain Vanot
Le Bandcamp de Silvain Vanot
Le Facebook de Silvain Vanot


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Silvain Vanot (22 décembre 2009)


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=