Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Louve
Théâtre La Bruyère  (Paris)  septembre 2016

Fantaisie historique écrite et mise en scène par Daniel Colas, avec Béatrice Agenin, Gaël Giraudeau, Coralie Audret, Maud Baecker, Yvan Garouel, Adrien Melin et Patrick Raynal.

"La Louve", c'est le surnom qu'on donnait à Louise de Savoie, la mère de François Ier, parce que, à l'instar de l'animal, elle a couvé ses enfants, les a protégés de tous les dangers et a réussi à mener son fils jusqu'au trône de France. Et ce n'était pas gagné,car les Valois-Angoulême étaient loin dans l'ordre de succession.

Dans la pièce de Daniel Colas, fantaisie historique prétendant s'appuyer sur des faits historiques avérés, elle est à la manœuvre et n'est, jusqu'au bout, pas totalement rassurée sur le devenir de la couronne, et si cet avenir passe bien par le chef de François.

Habitué d'un théâtre prétendument historique, Daniel Colas n'est pas dans l'imitation de Dumas, de Shakespeare ou de Guitry et ne revendique aucune parenté avec eux. Il brode à sa façon avec bonheur sur cette période cruciale de l'histoire française où s'achève vraiment le Moyen Âge avec la mort de Louis XII et où commence forcément la Renaissance avec l'avènement de François Ier.

Théâtre d'acteurs, "La Louve" permet de retrouver Béatrice Agenin dans le rôle-titre et Patrick Raynal dans celui de Louis XII. C'est peu dire qu'ils ont du métier et savent rendre la majesté de leurs personnages tourmentés.

Autour d'eux, chacun est bien en place et tient son rang. Gaël Giraudeau est un François Ier plein de fougue et d'appétit, Maud Baeker une Reine Claude qui sait se jouer de ses disgrâces. Quant à Coralie Audret, elle est une Mary Tudor rêvant d'un autre destin que de partager la couche d'un vieux roi moribond, d'autant que rôde son amant Suffolk (Adrien Melin).

Pour ne pas tomber dans la grandiloquence historique et créer un contrepoint comique, Daniel Colas a ajouté un personnage de conseiller bègue, interprété par un virtuose du bégaiement, Yvan Garouel. Chargé de relier les uns aux autres, il est peut-être parfois un peu redondant, mais cela ne nuit en rien à l'équilibre d'une pièce menée à vive allure.

Dans un décor très elliptique où les candélabres marquent l'espace, on ne pourra qu'admirer le travail des lumières de Kevin Daufresne et s'attarder sur les costumes léchés de Jean-Daniel Vuillermoz. Au lieu de surinvestir dans les couleurs, il a préféré jouer sur la dualité noir-blanc, sur les nuances du noir au gris marron, marquant bien une époque de transition, où la jeunesse va bientôt prendre le pouvoir et transcender cette pénombre moyenâgeuse qui s'achève enfin.

Vrai beau livre d'images pour petite leçon d'histoire oubliée, "La Louve", écrite et mise en scène avec goût par Daniel Colas, comblera les amateurs d'un théâtre qui cherche à distraire et séduit parce qu'il le fait avec finesse et intelligence.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Floret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=