Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Veils
Interview  (Par mail)  août 2016

A l'occasion de la sortie de l'album Total Depravaty, Finn Andrews du groupe The Veils a accordé à Froggy's Delight une inteview par mail.

Votre précédent album est sorti il y a 3 ans, avez-vous passé 3 ans à travailler sur celui-ci ?

Finn Andrews : Oui vraiment. On a fait un long chemin avec celui-ci…

L’astmosphère y est très sombre (j'ai beaucoup écouté l'album en lisant 1984 - l'un rendait probablement l'autre plus sombre encore). Quelles ont été tes inspirations pour composer la musique et écrire les textes ?

Finn Andrews : L’accompagner avec 1984 a dû être très intense pour toi ! Je n’ai pas eu d'inspiration spécifique, les chansons viennent de ma vie quotidienne, je crois. En fait, je me pose toujours la question : "serais-tu content si c'était la dernière chanson que tu écrivais ?" et je partais de là.

Peux-tu en dire plus sur la pochette ?

Finn Andrews : C’est une peinture de Nicol Samori, un grand artiste. On ne s’est jamais rencontré, on a juste communiqué par e-mail, mais il a été très généreux en nous autorisant à l'utiliser.

Pourquoi ce titre ? Est-ce une référence à quelque chose (ou quelqu'un) en particulier ?

Finn Andrews : Oh oui, certainement. Vladimir Putin, Boris Johnson, Marine Le Pen, Donald Trump. Ce sont les premiers qui me viennent en tête.

Le premier single est "Axolotl". Le vidéoclip est à la fois terrifiant et captivant… une idée ou un message précis que vous vouliez partager avec ça ?

Finn Andrews : Je crois qu’on voulait juste faire peur à tout le monde avec ça. J’aimais l’idée de Charles Darwin qui se fait exorciser dans le désert. On s’est juste cantonné à cette idée.

Vous avez retrouvé les producteurs Adam Greenpsan et Nick Launey et avez collaboré avec El-P. Peux-tu nous en dire plus sur ces collaborations ?

Finn Andrews : C’est juste Adam Greenspan pour le coup. On a travaillé sur 3 albums avec lui jusqu’à présent donc on connaît très bien nos méthodes respectives. Il m’aide à garder la tête froide et il a une connaissance encyclopédique de toutes sortes de musiques. Il a travaillé comme un dingue sur ce disque et on n’aurait pas pu le faire sans lui.>

Vous préparez une tournée cet automne. A quoi ressemble la vie en tournée ? Des habitudes particulières ?

Finn Andrews : Oh oui… ça dépend beaucoup des habitudes, certaines meilleures que d’autres. Le groupe est ma famille donc je suis impatient de prendre la route avec eux, c'est une grande retrouvaille je crois.

Vous avez joué dans plein de pays et lieux différents, quells sont vos meilleurs et vos plus étranges souvenirs ?

Finn Andrews : Je crois que nos premières tournées en Amérique ont probablement été les plus surréalistes. On habitait dans un garage classique en Oklahoma, on se faisait beaucoup contrôler par la police, on conduisait le long des côtes pour jouer, puis on roulait 2 jours d’affilée pour rentrer chez nous après les concerts...Je crois que beaucoup de chansons sont sorties de cette période. La nuit sur ces longues routes, juste nous, les tornades et les routiers.

Vous revenez jouer en France en octobre, le public français est-il similaire à ceux d’autres pays ?

Finn Andrews : Honnêtement, on est le groupe le plus bizarre. On joue devant 2000 personnes un soir et 50 le suivant, ça dépend du pays. Paris devrait être quelque part entre les deux, je pense. Le dernière concert là-bas était un de mes préférés donc celui-ci devrait être bon.

Finn, on va te voir dans le nouveau Twin Peaks, quel lien as-tu avec David Lynch et son univers ? Ses films et ta musique sont uniques…

Finn Andrews : J’ai grandi étant obsédé par ses films, alors être invité dans son univers pour un temps a été une expérience très intense. J’ai dû regarder Blue Velvet et Mulholland Drive une centaine de fois.

Quelles sont tes obsessions en ce moment – musique, littérature ?

Finn Andrews : Arthur Russell revient beaucoup dans ma vie en ce moment, je suis en train de relire Les Villes invisibles d’Italo Calvino qui est incroyablement génial.

A quelle question que je n’ai pas posée voudrais-tu répondre ? Et quelle serait la réponse ?

Finn Andrews : Ah cette vieille blague. Je poserais la question que tu voulais poser mais qui t’a trop effrayée. La réponse aurait été oui… probablement.

The Veils sera en concert à Paris, à la Maroquinerie, le 29 octobre 2016.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nux Vomica de The Veils
La chronique de l'album Sun Gangs de The Veils
La chronique de l'album Time stays, we go de The Veils
The Veils en concert à La Boule Noire (28 octobre 2006)
The Veils en concert au Festival Radar #5 (vendredi 11 septembre 2009)
The Veils en concert au Divan du Monde (samedi 8 juin 2013)
L'interview de The Veils (28 octobre 2006)
L'interview de The Veils - Finn Andrews (jeudi 21 mars 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de The Veils
Le Bandcamp de The Veils
Le Soundcloud de The Veils
Le Facebook de The Veils


Jaz'         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Veils (21 mars 2013)


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=