Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
The Sunday Drivers - Mercury Rev - Sonic Youth - Nosfell  (Saint Brieuc)  vendredi 3 juin 2005

Deuxième journée de festival et grosses têtes d'affiche au programme.

Terminés les mini-concerts variés et expérimentaux, cette soirée se veut plus ouverte avec la pop 60's des espagnols de The Sunday Drivers, le rock terriblement envoutant de Mercury Rev et bien évidemment la tête d'affiche du festival, les Sonic Youth au grand complet pour un medley de toutes leurs époques. Une des découvertes de l'année, Nosfell, s'occupant quand à lui du forum de la Passerelle.

 

Premiers sur la grande scène, les Sunday Drivers , découverts aux dernières Transmusicales de Rennes et auteurs de l'excellent Little Heart Attacks, délivrent une pop parfaite, revisitant les années 60 entre Beatles et Beach Boys.

Le public est aux anges devant l'équipe de barbus et l'intro de leur tube On my mind. Les musiciens semblent se régaler et quittent la scène sur leur habituel 'Kenavo'.

Changement de programme avec l'arrivée sur scène de Jonathan Donahue et ses musiciens, arborant tous un immense sourire, heureux semble-t-il, de jouer dans la fraîcheur de Saint Brieuc. Point de surprises dans le concert : le leader guide son orchestre tel un maestro, dépeint les histoires de ses chansons avec de grands gestes et roucoule face au public.

C'est rock, c'est symphonique, les moments lents sont réhaussés par des envolées lyriques. Il manque peut être un petit quelque chose pour parfaire le spectacle mais Donahue parvient à tout faire oublier par ses mimiques et sa classe sur scène.

Sonic Youth à Saint Brieuc… J’en connais un bon nombre, majoritairement des anciens potes de lycée perdus de vue, qui auraient tué père et mère pour voir ça il y a dix ans…

Mais bon à l’époque, faute de pouvoir aller voir Thurston Moore et ses sbires en concert, on fantasmait sur la mythique vidéo 1991, The Year Punk Broke. La jeunesse sonique débarque à 21 heures 50 précises sur la scène, après une intro noisy du meilleur effet…

Le groupe démarre piano, avec des compositions issues de Murray Street et de Nurse, avec un Pattern Recognition de haute volée. Le public est aux anges, ça pogote sec aux premiers rangs mais on a vu d’autres…

Entre deux morceaux, Thurston Moore remarque une mandoline brandie par un fan ( ?????). Il s’empare de l’instrument, le branche sur son ampli, s’agenouille devant Kim Gordon et fait sortir un accord sursaturé. Le public est conquis. Finis et pardonnés les dérapages conceptuels de la veille… La suite sera un enchaînement des « tubes » du groupe qui ressort l’inusable et efficace Skip Tracer circa Washing Machine, sans oublier deux compositions vénéneuses de Sister, dont ce tonitruant Schizophrenia qui se terminera dans un maelström d’accords saturés.

On ne peut s’empêcher de se demander comment des gens qui ont quasiment l’âge de nos parents (enfin des miens, Kim Gordon a trois ans de moins que ma mère !!!!!) peuvent encore jouer aux ados attardés en triturant leurs guitares sans être ridicules…

Thurston Moore arpente toujours les échafaudages avec autant d’aplomb, comme il le faisait il y dix ans, Kim Gordon est toujours aussi sexy et son jeu de basse est toujours aussi félin et tendu. Seuls les cheveux blancs de Lee Ranaldo nous rappellent que le temps a passé.

Le rappel sera expédié avec fougue et violence. Le public braille avec Kim sur le refrain de Drunken Butterfly « I love you, I love you, what’s your name ». Puis suivra l’imparable Teenage Riot qui se terminera bien entendu dans un joyeux bordel sonique.

Encore une fois les guitares en prennent pour leur grade, deviennent des instruments de percussion, des aspirateurs, des espaces de rangement pour tourne-vis ou autres baguettes de batterie. Thurston Moore s’approche du public, offre sa guitare aux premiers rangs. Puis il se ravise, revient vers Ranaldo qui bricole ses pédales multi effets. Ils se regardent et croisent le fer .Ils font les imbéciles, s’amusent et ça fait plaisir à voir.

Bon on est pas dupe, ça fait partie du mythe, du folklore … Les rangs se dispersent. Je pense à Thomas Boulard, le leader de Luke, et je me dis qu’en ce moment, je ne voudrais être à sa place pour rien au monde…

Bonne chance, vieux…

Pendant ce temps, Nosfell se bat contre sa sinusite au forum et parvient à surmonter la maladie sans pour autant en donner autant que dans ses précédents concerts.

Toujours est-il que le personnage continue à raconter les chroniques de son pays bien à lui, dans sa langue imaginaire et qu'on n'a pas fini de se lasser de cet energumène.

 

Voir aussi sur Froggy's Delight :

Art Rock 2005, compte rendu du jeudi 2 juin
Art Rock 2005, compte rendu du jeudi 2 juin par JP
Art Rock 2005, compte rendu du samedi 4 juin
Art Rock 2005, compte rendu du dimanche 5 juin

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Little Heart Attacks de The Sunday Drivers
La chronique de l'album Tiny Telephone de The Sunday Drivers
Sunday Drivers en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (vendredi)
Sunday Drivers en concert à l'Elysée Montmartre (13 octobre 2005)
Sunday Drivers en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
Sunday Drivers en concert au Poste à Galène (21 octobre 2005)
Sunday Drivers en concert au Festival International de Benicassim 2006 (jeudi)
Sunday Drivers en concert à La Maroquinerie (28 novembre 2007)
Sunday Drivers en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
L'interview de The Sunday Drivers (15 mars 2005)
L'interview de The Sunday Drivers (13 octobre 2005)
L'interview de The Sunday Drivers (21 mars 2007)
La chronique de l'album The Secret Migration de Mercury Rev
La chronique de l'album Stillness Breathes - Hello Blackbird de Mercury Rev
La chronique de l'album Snowflake Midnight de Mercury Rev
Mercury Rev en concert à La Mutualité (15 novembre 2004)
Mercury Rev en concert à l'Elysée Montmartre (24 mars 2005)
Mercury Rev en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Mercury Rev en concert au Festival de Dour 2006 (vendredi)
La chronique de l'album The Eternal de Sonic Youth
La chronique de l'album Simon Werner a disparu... : bande originale du film de Sonic Youth
Sonic Youth en concert au Festival Rock en Seine 2004
Sonic Youth en concert au Festival Art Rock 2005 (Jeudi)
Sonic Youth en concert Place Poulain Corbion (3 juin 2005)
Sonic Youth en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Sonic Youth en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2005 (Dimanche)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2005 (dimanche)
Sonic Youth en concert au Festival Primavera sound 2007 (samedi)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Sonic Youth (4 juin 2005)
La conférence de presse de Sonic Youth (14 août 2005)
La chronique de l'album pomaïe Klokochazia balek de Nosfell
La chronique de l'album Kälin bla lemsnit dünefl labyanit de Nosfell
La chronique de l'album Troisème album de Nosfell
La chronique de l'album Amour Massif de Nosfell
La chronique de l'album Echo Zulu de Nosfell
Nosfell en concert à L'Européen (21 mars 2005)
Nosfell en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Nosfell en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Nosfell en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Nosfell en concert à La Cigale (25 octobre 2005)
Nosfell en concert au Centre Pompidou (9 décembre 2006)
Nosfell en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mardi)
Nosfell en concert au Festival Europavox 2007
Nosfell en concert au Poste à Galène (26 juin 2007)
Nosfell en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Nosfell en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Nosfell en concert à L'Alhambra (vendredi 11 décembre2009)
Nosfell en concert au Festival Des Printemps Hurlants 2010
Nosfell en concert au Trianon (mercredi 4 mars 2015)
L'interview de Nosfell - Pierre Lebourgeois (1er novembre 2006)
L'interview de Nosfell (2 juin 2009)
L'interview de Nosfell & Pierre Lebourgeois (3 mars 2011)
L'interview de Nosfell (vendredi 31 janvier 2014)
L'interview de Nosfell (lundi 23 février 2015)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Art Rock
Le Myspace du Festival Art Rock
Le Facebook du Festival Art Rock

Crédit photos : Frédéric Villemin (Toute la série sur Taste of Indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Nosfell (31 janvier 2014)
Nosfell (3 mars 2011)
Nosfell (2 juin 2009)


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=