Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le maniement des larmes
Théâtre de Belleville  (Paris)  septembre 2016

Spectacle conçu et interprété par Nicolas Lambert accompagné par Erwan Temple et le musicien Eric Chalan.

"Le maniement des larmes" constitue le dernier volet d'une trilogie intitulée "Bleu-Blanc-Rouge, l'a-démocratie" dans laquelle Nicolas Lambert aborde des sujets sensibles ressortant aux stratégies étatiques géo-politico-commerciales.

Après le pétrole ("Elf, la pompe Afrique") et le nucléaire ("Avenir radieux, une fission française"), il cible la vente d'armes et non pas tant sa problématique tenant notamment au soutien de l'industrie militaire privée pour pallier la faiblesse des commandes nationales et de l'éventuelle contradiction avec les choix de politique étrangère afférents aux zones de conflit, mais d'un topique convenu, celle des scandales politico-financiers qui l'accompagne.

Car les Etats exportateurs d'armes, dans le peloton duquel figure la France, usent des méthodes et expédients des trafiquants d'armes avec intervention d'intermédiaires ayant pignon sur rue et versement de commissions occultes suspectées d'alimenter les partis politiques.

Nicolas Lambert n'a procédé à l'écriture ni d'une partition synthétique et argumentative ressortant au théâtre documentaire, ni d'une fiction théâtrale édifiante s'apuyant sur des faits réels, mais à la compilation de reportages, interviews, discours et bribes d'écoute téléphoniques relatifs à quelques événements, au demeurant anciens au regard de la mémoire de poisson rouge contemporaine.

Ainsi sont évoqués l'attentat de Karachi en 2002, l'enquête sur le financement de la campagne d'Edouard Balladur en 1995 et la réception en 2007 par Nicolas Sarkozy du leader libyen avec la concomitance de la signature de contrats d'armement et la libération des infirmières bulgares, auxquels s'ajoute in fine une dispensable lecture d'extraits de l'intervention-manifeste pour le désarmement nucléaire de Michel Rocard, à la conférence internationale sur l'arme nucléaire de 2014.

Bien qu'il soit accompagné par Erwan Temple et le musicien Eric Chalan, par ailleurs compositeur et interprète à la contrebasse électronique d'un habillage musical omniprésent et invasif, qui campent les membres muets d'une salle de rédaction ou d'un centre d'écoute, le spectacle se présente comme un seul en scène humoristique.

En effet, Nicolas Lambert interprète tous les personnes dont il rapporte les interventions, et ce, dans le registre caricatural des Guignols de l'Info de Canal Plus par l'imitation appuyée de leurs tics et mimiques. En réduisant la personne à un personnage, ce parti-pris fait rire mais tend à distraire et à amoindrir la lénifiance et le cynisme des propos relatés.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=