Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vania
Théâtre du Vieux Colombier  (Paris)  septembre 2016

Comédie dramatique d'après l'oeuvre d'Anton Tchekhov, adapation et mise en scène de Julie Deliquet, avec Florence Viala, Laurent Stocker, Hervé Pierre, Stéphane Varupenne, Noam Morgensztern, Anna Cervinka et Dominique Blanc.

"Vania" de Julie Deliquet a-t-il à vraiment à voir avec "Oncle Vania" d'Anton Tchekhov ? Si on le compare à d'autres versions de la pièce, on est vite tenté de répondre négativement.

D'autant qu'une des premières répliques prononcés par Vania critiquant le professeur, son beau-frère, est : "Il ressemble à Peter Ustinov dans Mort sur le Nil".

Pareillement, sur la table qui occupe presque toute la scène et autour de laquelle est distribué le public, il y a des bouteilles de vin français et aucun élément notoirement "russe". Qu'on ne s'attende pas non plus à un samovar : ici, on boit du café issu d'une cafetière électrique à filtre.

Ce parti-pris de casser "l'ambiance" russe n'est pas en soi gênante, même si, sans son contexte "habituel", "Vania" perd beaucoup de sa logique. Au lieu d'une véritable interaction entre les personnages, "Vania" fait cohabiter plusieurs intrigues de manière autonome et renverse leur ordre de priorité.

Ainsi l'affrontement entre l'oncle Vania (Laurent Stocker) et le professeur (Hervé Pierre) qui se cristallise sur la vente du domaine passe au second plan. Devient majeure l'idylle en pointillé entre Elena (Florence Viala), la femme du professeur, et le docteur Astrov (Stéphane Varupenne), alors que les personnages de Sonia (Anna Cervinka), la fille du professeur, de Maria (Dominique Blanc), sa grand-mère et mère de Vania et de Tiéléguine (Noam Morgensztern) perdent de leur consistance.

Dans cette version sans époque précise, où le professeur commente longuement "Vampyr" de Carl T. Dreyer, film qui est projeté et fait l'objet d'une discussion générale, on pourrait voir dans la passion supposée d'Elena et du docteur Astrov quelque chose de cinématographique. La robe à fleurs d'Elena fait penser aux tenues de Jessica Lange dans "Le Facteur sonne toujours deux fois", suggérant que le vrai drame "torride" qui pourrait survenir n'est pas entre Vania et le professeur, mais entre celui-ci et le docteur.

Avec son dispositif bi-frontral, son lieu unique, l'adaptation de Julie Deliquet nie un élément fondamental qui traverse l'oeuvre de Tchekhov : le poids du temps, sa lenteur, l'usure qu'il provoque chez les hommes physiquement et mentalement, surtout quand ils sont soumis à la monotonie saisonnal des travaux agricoles.

Dès lors, si l'on met de côté la parenthèse "Dreyer", c''est à tout allure que se déroule "Vania". D'ailleurs, il y a sur scène, une horloge qui indique l'heure parisienne, celle de la représentation. L'un des personnages donnera ainsi le top départ à 20 h 35 alors qu'un autre signalera, à 22 h 10, qu'il est l'heure de séparer.

Plus "appropriation" qu'"adaptation", "Vania" mis en scène par Julie Deliquet fonctionne si l'on ne lui tient pas rigueur de s'éloigner de Tchekhov au profit d'un exercice de pur divertissement avec une troupe de comédiens qui s'y prête de bonne grâce, Laurent Stocker et Hervé Pierre en tête.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=