Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Philo vagabonde
Yohan Laffort  octobre 2016

Réalisé par Yohan Laffort. France. Documentaire. 1h38 (Sortie le 5 octobre 2016).

Par les temps qui courent, découvrir un personnage "positif" qui, par la seule force de son verbe, peut redonner de l'envie et du tonus aux "aquoibonistes" les plus désespérés, ne se refuse pas.

En revanche, en allant à sa rencontre dans "La Philo vagabonde" de Yohan Laffort, on est prié d'ouvrir toutes grandes ses oreilles, de se munir d'un papier et d'un crayon ou, mieux encore, de rester à plusieurs séances, pour profiter au mieux de son message libertaire et libérateur.

Car Alain Guyard est un vrai philosophe. A tel point qu'il a quitté après vingt ans de bons et loyaux services l'éducation nationale pour se transformer en "philosophe forain" qui a décidé d'aller porter partout la philo, la vraie, celle qui ouvre l'esprit et n'a pas de coefficient au bac.

Cheminant principalement sur les routes du Gard et de l'Hérault, Alain Guyard parle aux puéricultrices comme aux assistances sociales, redonne envie de lire et de s'instruire aux boulangers et aux paysans. Avec lui, la philo est souvent un amuse-bouche qui précède un bon repas arrosé d'un bon coup de rouge.

Certains diraient qu'il est un "Michel Onfray rural". Ce n'est pas tout à fait faux. Mais Alain, lui, se préserve des polémiques inutiles ou des rapprochements intempestifs. Comme Onfray, il a l'esprit de contradiction mais lui ne pousse pas le paradoxe jusqu'à se contredire.

Il n'a pas pour ambition de supplanter BHL au Top 50 philosophique et, dans "La Philo vagabonde" de Yohan Laffort, il aime surtout être parmi les gens, ces "vrais gens" qui viennent et reviennent l'écouter, au point de devenir ses amis.

Les assemblées qu'il rassemble, dans des cours de ferme comme dans des grottes comme la "Grotte des demoiselles", sont impressionnantes à la fois par le nombre de personnes qui les composent, et par la qualité de leur écoute. Voir ses "guyaristes" de tous les âges et de toutes les couches sociales fait du bien car on les sent animé par un autre esprit que celui qui agite les chasseurs de migrants et les apeurés face à l'altérité.

Alain Guyard se dit dans l'entre-eux, entre la référence culturelle et le plaisir d'être ensemble, "entre Coluche et la métaphysique". Sur chacune des phalanges de ses mains sont tatouées, à l'instar de "hate" et "love" sur celles de Robert Mitchum dans "La Nuit du chasseur", les lettres "T.O.U.T" (main gauche) et "R.I.E.N." (main droite).

"La Philo vagabonde" de Johan Laffort donne grande envie d'assister aux conférences d'Alain Guyard. Tiens, au passage, Alain Guyard est aussi auteur de théâtre. Sur Froggy Delight, en 2009, on a parlé (en bien) de son spectacle "Résister, c'est exister" (Théâtre Berthelot, Montreuil), et en 2012 de son "Sacco et Vanzetti" (Petit Hébertot).

On pourrait, à l'heure où d'autres philosophes, comme Yves Cusset, se plaisent à monter sur scène, l'inciter à l'imiter.

Il est à craindre, hélas, que seuls le "Stade de France" ou "Bercy" puissent alors accueillir les milliers de fidèles d'Alain Guyard qui sait ce que parler en public veut dire.

Ce n'est pas là son désir, ni celui de ses vrais supporters : il est, et restera longtemps pour eux, un passeur sans arrière-pensées qui les guide avec désintéressement vers cette sagesse qui définit la philosophie.

C'est ainsi que le présente Yohan Laffort dans un film tout dévoué à sa cause et filmé opportunément à bonne distance.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=