Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Divalala - Femme, Femme, Femme
Théâtre Trévise  (Paris)  octobre 2016

Spectacle musical conçu et interprété par Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine dans une mise en scène de Freddy Viau.

Avec le nouveau millénaire, le genre du spectacle d'humour musical s'est enrichi de la renaissance des groupes musicaux féminins de "close harmony" des années 1940-1950.

A deux (Les Frangines), trois (Les Swinging Poules, Do ré Mi Fashion)) ou quatre (Les Sea Girls), ils revisitent le répertoire vintage qui connaît un regain de popularité, et ce, en se démarquant, nonobstant la similitude du répertoire, celui de la femme et de l'amour, tant par l'identité visuelle que la différence de registre, respectivement du revival, de la chanson comique théâtralisée, du loufoque et du burlesque.

Bien qu'officiant également dans le créneau de la chanson détournée et parodiée avec la complicité de Raphaël Callandreau pour les arrangements et la direction musicale, le trio de comédiennes-chanteuses formées à l'art lyrique - Marion Lépine (en side-project dans Do Ré Mi Fashion) et Angélique Fridblatt, deux brunes qui ne comptent pas pour des prunes, et Gabrielle Laurens, la blonde qui se joue de la blonde blonde - composant Les Divalala en propose une nouvelle déclinaison en optant pour la polyphonie a cappella, discipline qui n'ouvre pas droit à l'erreur, en s'accompagnant parfois de mini-instruments ou objets customisés.

Fort du succès tant public que critique de leur premier opus, "Chansons d’amour traficotées", qui avait pour fil rouge le parcours amoureux d'une femme des premiers émois aux derniers feux, Les Divalala reviennent avec un "Femme, Femme, Femme" faisant la part belle à l'humour et la dérision appliquée à la nature féminine par essence multiple.

Et avec une play-list qui, de Léo Ferré à Beyoncé en passant par la chanson rive gauche, de Gainsbourg à Brigitte Fontaine, et la variété de Ophélie Winter à Stromae avec un détour, entre autres, par Bruel, Souchon et Goldmann, constitue un cocktail survitaminé décapant les zygomatiques.

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, Raphaël Callandreau est toujours aux manettes musicales et elles sont de nouveau emperruquées d'étonnantes architectures capillaires et fagottées par MonMarin, troquant les tenues de papillotes rose bonbon pour une robe fourreau en lamé noir à transformation, et "drivées" par Freddy Viau à la mise en scène qui canalise leur pétulance.

Ces gracieuses et pétillantes chanteuses émérites embarquent le public pour un épatant road-trip musical en forme de montagnes russes ponctuées de véritables morceaux d'anthologie tels le medley hypervitaminé et virtuose qui ne laisse pas le temps de souffler et une mémorable version psychédélique du "Voyage Voyage" de Desireless.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=