Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oscar Wilde - L'impertinent absolu
Petit Palais  (Paris)  Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017

Le Petit Palais présente une exposition consacrée à Oscar Wilde sous forme d'une rétrospective, entreprise toujours difficile s'agissant d'un artiste dont l'oeuvre est essentiellement scripturale.

Avec la collaboration de Merlin Holland, conseiller scientifique et petit-fils de l'artiste, Le commissaire Dominique Morel, conservateur en chef au Petit Palais, réussit parfaitement l'exercice en réunissant un corpus de deux centaines de documents, manuscrits et correspondances, photographies, tableaux et objets personnels dont la mise en résonance permet de tracer le portrait et retracer l'oeuvre de "Oscar Wilde - L'impertinent absolu".

Et ce dans une dynamique maîtrisée par le scénographe Philippe Pumain qui a opté pour des parti-pris chromatiques forts qui siéent tant à l'époque qu'ils scandent les sections chronologiques illustrant les différents arts dans lesquels il s'est exprimé.

La première salle introduit le personnage avec des oeuvres picturales mettant en lumière les deux topiques wildiens avec le "Saint Sébastien" de Guido Reni, une des icônes de la communauté homosexuelle, et la figure féminine, dans l'ambivalence incarnation de la beauté (Lillie Langtry peinte Edward John Poynter) et femme fatale telle l'actrice Ellen Terry peinte par John Singer Sargent, figures récurrentes reprises par les pré-raphaélites puis par les symbolistes.

Sur les traces d'Oscar Wilde

L'exposition met en exergue les différents domaines dans lequel Oscar Wilde exerça ses talents. Jeune homme issu d'une aisée famille dublinoise, étudiant brillant formé au Trinty College puis à Oxford, Oscar Wilde fut d'abord poète, critique d’art soutenant les artistes de l’Aesthetic Movement en rupture avec l'académisme ambiant et conférencier prônant l'esthétique du beau jusqu'en Amérique.

Figure de proue d'un cénacle de dandys poètes et esthètes qui brillait dans la capitale victorienne, il se consacre à l'écriture de nouvelles, d'essais, d'un roman, le fameux "Portrait de Dorian Gray" et de pièces de théâtre dont "Salomé", écrite en français pour Sarah Bernhardt, qui fait judicieusement l'objet d'une salle dédiée tant cette femme fatale mythologique a connu une exceptionnelle postérité picturale, littéraire et musicale.

Y sont notamment réunies les toiles de Gustave Moreau ("Salomé dansant"), Jean-Jacques Henner ("Hérodiade") et Henri Régnault ("Salomé assise") ainsi que les dix-sept planches du portfolio réalisé par l'illustrateur anglais Aubrey Beardsley pour l'édition anglaise de la pièce de Wilde, au dmeeurant censurée, dont certaines firent polémique.

En 1895, les procès intentés par le marquis de Queensberry, le père de son jeune amant, suivi de la prison, de la confiscation de ses biens et de l'exil parisien, brisent les ailes du cygne dont le tombeau est sis au Père Lachaise.

Demeurent son oeuvre et les aphorismes et maximes dont ce bel esprit raffolait. Reprises sur les cimaises, elles accompagnent le visiteur tout comme nombre de portraits de Wilde, (de dos) dans "La Danse mauresque" de Toulouse-Lautrec, en pied dans le portrait inédit de Harper Pennington et l'étonnant "book" de 13 tirages originaux réalisé par le photographe américain Napoleon Sarony, dont une est reproduite sur l'affiche de l'exposition.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Petit Palais

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Petit Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=