Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oui !
Théâtre d'Edgar  (Paris)  octobre 2016

Comédie de Pascal Rocher, mise en scène par Rodolphe Sand, avec Pascal Rocher (ou Rodolphe Sand), Ariane Zantain (ou Morgane Bontemps) et Benoit Thiebault (ou Alexandre Guilbaud).

Deux trios aguerris aux comédies légères, et néanmoins révélatrices de l'esprit du temps, se relaient autour d'une nouvelle née "Oui !" concoctée avec l'encre de l'humour pince-sans-rire, et néanmoins désopilant, de Pascal Rocher qui affectionne la confrontation, au ressort comique imparable, des univers antinomiques,.

Après quelques années de vie commune dans la banlieue profonde du furtur Grand Paris, Lapin (Alexandre Guilbaud) et Chaton (Morgane Bontemps), qui voguent vers la quarantaine, ont décidé de se marier.

Enfin, pas tant lui, "bas du front" passionnés de jeux vidéos, qu'elle, immature et candide, qui rêve d'un mariage de princesse avec calèche, pétales de rose semées au vent et dîner dans un somptueux décor "Relais & Châteaux", et côté pratique, ils font la paire de gallinacés ayant trouvé une fourchette.

Le recours à un wedding-planner s'impose et ils rencontrent donc Walter Craig (Rodolphe Sand) aux manières "efféminées" comme disaient nos aieux qui s'avère spécialisé dans le mariage homosexuel.

Devant cette situation inhabituelle, l'ampleur de la tâche et le budget étique, cri d'orfraie de ce dernier habitué aux noces parisiennes débridées mais, face au désarroi des tourtereaux, il décide de relever le défi.

Pascal Rocher offre un trois-en-un avec une satire de la vie de couple, une comédie romantique car, malgré leurs scènes de ménage et prises de bec en chaîne, Chaton et Lapin s'aiiiiment, et une comédie "gay friendly" articulée autour de l'opposition entre l'humour gay maraisien et la beaufitude "hétéro" qui fait des étincelles.

Et ce d'autant qu'il s'est surpassé avec des dialogues jubilatoires sans aucun temps mort ni baisse de régime et un festival de répliques cultes dont la primeur est laissée au spectateur soutenus par la mise en scène survitaminée de Rodolphe Sand qui, également au jeu, et à peine sorti de son seul en scène chorégraphico-humoristique ("Tout en finesse"), mène la danse telle une toupie folle.

Dans le décor croquignolet de Pauline Gallot qui évoque celui de bande dessinée à la Claire Brétecher, les trois protagonistes complices délivrent un roboratif divertissement pour vivre et rire ensemble.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 mars 2017 : Tout vient à point à qui sait attendre le printemps

Voilà, c'est le printemps, premier soleil, premières fleurs, bientôt les premiers festivals. En attendant voici de quoi satisfaire votre appétit de nouveautés et rattraper les désagréments de l'heure perdue dans la nuit. Sans plus attendre voici de quoi lire, voir et écouter :

Du côté de la musique :

"Spirit" de Depeche Mode
"Murmuration" de Rabih Gebeile
"Burning the threshold" de Six Organs Of Admintance
"Shikantaza" de Chinese Man
"Mozart / Rachmaninov : Concertos & A conversation that never was" de Grigory Sokolov
"Rivers" de Polaroid3
"Now is not a good time" de The Keys
Matmatah et Lord Ruby au Transbordeur de Lyon
et toujours :
"A day for the hunter, a day for the prey" de Leyla McCalla, "My wild west" de Lissie, "Chopin : Late works" de Maurizio Pollini, "Vocello" de Henri Demarquette, "Messages personnels " de Emma Solal, Mustang, Akira Kosemura, Sylvain Fesson, Lonny Montem dans une sélection de single
"Elements" de Zenzile, Rencontre avec Narrow Terence autour de leur nouvel album "Rumble-o-rama" accompagné d'une session live, "Plates coutures" de Matmatah

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Larmes d'Oedipe" au Théâtre de la Colline
"Lili" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Palestro" au Théâtre L'Atalante
"Cut" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Serment d'Hippocrate" au Théâtre 14
"La nuit à l'envers" au Théâtre Essaion
"L'héroïsme au temps de la grippe aviaire" au Théâtre de Belleville
"Les Mauvaises graines" au Chat noir
"Les Misérables" au Théâtre Le Lucernaire
"L'histoire d'une femme" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Yanoswki - Le Cabaret extraordinaire" au Bal Blomet
"Alil Vardar - Comment garder son mec" à la Grande Comédie
des reprises :
"Nous qui sommes 100" au Théâtre Les Déchargeurs
"Océanerosemarie - Chatons violents" au Théâtre des Béliers parisiens
et la chronique des autres spectacles de mars

Expositions avec :

"Pissarro - Le premier des Impressionnistes" au Musée Marmottan-Monet
"Balenciaga - L'oeuvre au noir" au Musée Bourdelle

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pourvu qu'on m'aime" de Carlo Zoratti
"Félicité" de Alain Gomis
"Sage Femme" de Martin Provost
Oldies but goodies" avec "Seven" de David Fincher projeté dans le cadre de la rétrospective Darius Khondji à la Cinémathèque française
et les chroniques des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Deux cigarettes dans le noir" de Julien Dufresne-Lamy
"La compagnie des glaces - Tomes 3 et 4" de G.-J. Arnaud
"Le grand combat" de Ta-Nehesi Coates
"Le parfum de l'hellébore" de Cathy Bonidan
et toujours :
"Les filles déchues de Wakewater" de V.H. Leslie
"Les temps de la cruauté" de Gary Victor
"Les insouciants" de Peter Behrens

Froggeek's Delight :

Festival Trolls & Légendes #7 du 14 au 16 avril à Mons
et toujours :
Les MMO Free to play en 2017 - Eve Online - Black Desert Online - Revelation Online - Tera
Edition limitée de Life is Strange
sur PS4, Xbox One et PC
Retour sur la Nintendo Switch, un test complet très prochainement

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=