Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Olli Mäki
Juho Kuosmanen  octobre 2016

Réalisé par Juho Kuosmanen. Finlande/Allemagne/Suède. Biopic. 1h32 (Sortie le 19 octobre 2016). Avec Jarkko Lahti, Eero Milonoff, Oona Airola, Joanna Haartti, Esko Barquero, Elma Milonoff, Leimu Leisti et Hilma Milonoff.

Boxe et cinéma font souvent bon ménage. Mais, en général, sauf quelques films argentins (avec Carlos Monzon), "Rocco et ses frères", "Edith et Marcel", la plupart des films sur la boxe sont américains et relatent la vie et les combats de grands champions. Champions déchus ou glorieux, de "Gentleman Jim" à "Fat City", de "Rambo" à "Million Dollar Baby", la boxe fournit prétexte à des leçons de vie.

Cette fois-ci, avec "Olli Mäki" de Juho Kuosmanen, c'est une vision inédite du "Noble art" qui est proposée. D'abord, le boxeur, dont le nom donne le titre au film, est finlandais. Et, chose plus rare, on sait d'avance qu'il va perdre son championnat du monde, même si le titre complet du film est "Le jour le plus heureux dans la vie d'Olli Mäki". Car, ce sportif qui a vraiment existé, et a disputé une couronne mondiale à domicile, affronte un grand boxeur dont le nom est resté : Davey Moore

Hasard du calendrier, on connaît toujours son patronyme avant tout grâce à une chanson du prix Nobel de littérature, Bob Dylan. Sa victoire contre Olli Mäki sera d'ailleurs l'une des dernières, puisqu'il mourra sur le ring, l'année suivante et fournira au pop singer nobélisé le tube "Who's killed Davey Moore ?"

Ce que raconte "Olli Mäki" de Juha Kuosmanen est beaucoup moins tragique, puisqu'il s'agit de l'idylle entre Olli et Raija, qui naît au moment où le champion finnois doit s'entraîner pour son grand combat. Raija sera celle qui partagera toute la vie de ce ""petit" boxeur combattant dans les "poids plumes"

Tourné dans un splendide noir et blanc, le premier film de Juha Kuosmanen rappelle aux Finlandais un moment important de leur histoire, celui où le pays essaie de se forger des héros populaires capables d'exalter une identité mise à mal par une neutralité à l'ombre du grand voisin soviétique.

Olli, à la recherche de l'amour et de la gloire, aura, malgré la défaite, gagné l'un et l'autre. À la fois belle description du milieu de la boxe finlandais et rappel de ce qu'était la vie finnoise aux débuts des années 1960, "Olli Mäki" de Juha Kuosmanen est un film d'une grande simplicité qui touchera, notamment grâce à l'interprétation sensible des deux tourtereaux, Jarkko Lahti et Oona Airola.

Le plan final où l'on apercevra deux ombres familières exprime tout le bon esprit qui anime l'entreprise de Juho Kuosmanen.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=