Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moi et François Mitterrand
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  octobre 2016

Monologue humoristique écrit par Hervé Le Tellier interprété par Olivier Broche dans une mise en scène de Benjamin Guillard.

"Moi et François Mitterrand", opus monologal écrit par Hervé Le Tellier, écrivain et auteur oulipien sévissant notamment au sein des "Papous dans la tête", s'avère aussi singulière et intelligente que roborative.

Par ailleurs, articulé autour d'une correspondance imaginaire entre un citoyen lambda et le plus haut représentant de l'Etat français, elle constitue un ébouriffant trois-en-un humoristico-satirique présenté sous forme d'une pseudo-conférence.

Tout commence en 1983 quand Hervé Laugier envoie, sur une carte postale d'Arcachon, ses félicitations rétrospectives au président en exercice et interprète la lettre-réponse standard expédiée par le Service de la correspondance présidentielle, dont le contenu s'avère un monument de xyloglossie pour signifier un classement vertical, comme le début d'un dialogue épistolaire personnel, voire d'une amitié, avec le président de la République.

Candeur, naïveté, aveuglement ou délire ? Il va réitérer pendant trois décennies ces envois de missives faisant état de ses enthousiasmes, doléances et mécontentements auprès des locataires successifs de l'Elysée qui recevront des réponses identiques dont il rend publique l'historique.

Celle-ci est judicieusement mis en scène par Benjamin Guillard dans le cadre d'un bureau qui, par son mobilier, évoque celui des cabinets ministériels et qui constitue un petit théâtre intime révélant le portrait pathétique d'un "vieux garçon" flaubertien et looser tous terrains qui comble son vide existentiel par la mégalomanie et l'affabulation, palliatifs à une décompensation psychotique.

Par ailleurs, par sa thématique, ce biodrame se double d'une satire politique scandée par les errements du pouvoir et les compromissions et bassesses des politiciens, et d'un subtil et désopilant exercice de polysémie syntaxique quant à la compréhension subjective d'une même phrase.

Jouer en solo sur ces trois registres nécessite tant du talent qu'une pratique aguerrie de la scène et l'opus est porté par l'interprétation, voire l'incarnation, ébouriffante de Olivier Broche qui, sous la direction de Benjamin Guillard, évite tous les écueils et tentations du seul en scène notamment celui du numéro d'acteur.

Jolie prouesse à son actif que de camper aussi efficacement un personnage qui navigue avec fébrilité entre des états et des sentiments antinomiques, lucidité, dérision, fantasme, forfanterie et auto-apitoiement, et une édifiante fresque politique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=