Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moi et François Mitterrand
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  octobre 2016

Monologue humoristique écrit par Hervé Le Tellier interprété par Olivier Broche dans une mise en scène de Benjamin Guillard.

"Moi et François Mitterrand", opus monologal écrit par Hervé Le Tellier, écrivain et auteur oulipien sévissant notamment au sein des "Papous dans la tête", s'avère aussi singulière et intelligente que roborative.

Par ailleurs, articulé autour d'une correspondance imaginaire entre un citoyen lambda et le plus haut représentant de l'Etat français, elle constitue un ébouriffant trois-en-un humoristico-satirique présenté sous forme d'une pseudo-conférence.

Tout commence en 1983 quand Hervé Laugier envoie, sur une carte postale d'Arcachon, ses félicitations rétrospectives au président en exercice et interprète la lettre-réponse standard expédiée par le Service de la correspondance présidentielle, dont le contenu s'avère un monument de xyloglossie pour signifier un classement vertical, comme le début d'un dialogue épistolaire personnel, voire d'une amitié, avec le président de la République.

Candeur, naïveté, aveuglement ou délire ? Il va réitérer pendant trois décennies ces envois de missives faisant état de ses enthousiasmes, doléances et mécontentements auprès des locataires successifs de l'Elysée qui recevront des réponses identiques dont il rend publique l'historique.

Celle-ci est judicieusement mis en scène par Benjamin Guillard dans le cadre d'un bureau qui, par son mobilier, évoque celui des cabinets ministériels et qui constitue un petit théâtre intime révélant le portrait pathétique d'un "vieux garçon" flaubertien et looser tous terrains qui comble son vide existentiel par la mégalomanie et l'affabulation, palliatifs à une décompensation psychotique.

Par ailleurs, par sa thématique, ce biodrame se double d'une satire politique scandée par les errements du pouvoir et les compromissions et bassesses des politiciens, et d'un subtil et désopilant exercice de polysémie syntaxique quant à la compréhension subjective d'une même phrase.

Jouer en solo sur ces trois registres nécessite tant du talent qu'une pratique aguerrie de la scène et l'opus est porté par l'interprétation, voire l'incarnation, ébouriffante de Olivier Broche qui, sous la direction de Benjamin Guillard, évite tous les écueils et tentations du seul en scène notamment celui du numéro d'acteur.

Jolie prouesse à son actif que de camper aussi efficacement un personnage qui navigue avec fébrilité entre des états et des sentiments antinomiques, lucidité, dérision, fantasme, forfanterie et auto-apitoiement, et une édifiante fresque politique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 avril 2017 : C'est reparti pour un tour

On ne s'éternisera pas sur ce premier tour de l'élection présidentielle, toujours en cours à l'heure où nous bouclons notre édition. Mais d'autres le font, comme Sean O'Hagan ou les Tagada Jones dans les interviews à découvrir ci dessous ou Cyril Mokaiesh dans ses chansons. Voici donc pour vous détendre et éveiller votre soif de culture, notre sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Si oui, oui. Sinon, non" de Albert Marcoeur & le Quatuor Béla
"Stup virus" de Stupeflip
Interview de Sean O'Hagan (High Llamas) avec un petit bonus vidéo en fin d'interview
"Ultramega OK (expanded reissue)" de Soundgarden
Interview de Tagada Jones autour de leur nouvel album "La peste et le choléra"
"Django - BoF" de Warren Ellis et Stochelo Rosenberg
"Disparue Juliette" de De Calm
"Dead-end tape" de Emilie Zoé
"Songs from la chambre" de Julien Bouchard
La Louise, Gliz, Storm Orchestra dans une sélection de EP
"The secret" de Lord Ruby
"Cycle EP" de Samifati
Interview de Warhaus que l'on ressort à l'occasion de sa venue en concert en France
Weyes Blood en concert à l'I Boat de Bordeaux
Interview de Cyril Mokaiesh autour de "Clôture" accompagnée d'une session 4 titres
et toujours :
"In mind" de Real Estate, "Sincerly, future pollution" de Timber Timbre, "French press" de Rolling Blackouts Coasal Fever, "Santa Maria" de Carmen Maria Vega, "Gabriel Fauré piano works" de Michel Dalberto, "Le cris des fourmis" de Iaross, "Le grand H de l'homme" de Barbara Weldens, "New day's waiting" de Gaëlle Buswel, Wild times, angelfish decay et Monkypolis dans une sélection de single et EP

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le cas Martin Piche" au Théâtre Montparnasse
"Dans un canard" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Théâtre du Rond-Point
"Baal" au Théâtre de la Colline
"L'Autre Proust" à la Scène Thélème
"La Chose commune" à l'Espace Cardin
"C'est toujours un peu dangereux de s'attacher à qui que ce soit" à La Loge
"The Lighthouse" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises :
"Ubu" à la MAC à Créteil
"Comtesse de Ségur, née Rostpchine" au Studio Hébertot
"Un bec" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Des Grands Moghols aux Maharajahs - Joyaux de la collection Al Thani" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"La Morsure des Dieux" de Cheyenne Carron
"Adieu Mandalay" de Midi Z
les chroniques des autres sorties d'avril
et les chroniques des sorties de mars

Lecture avec :

"Valet de pique" de Joyce Carol Oates
"Franquin chez les Rombaldi" par Gunhed TV

Froggeek's Delight :

"Tom Clancy's Ghost Recon : Wildlands" sur PS4, Xbox One et PC
"Horizon Zero Dawn" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=