Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Agnes Obel
Citizen of Glass  (PIAS)  octobre 2016

Trois ans après le très réussi Aventine, Agnes Obel présente son nouvel album Citizen of Glass.

Les amateurs de la danoise, installée depuis 10 ans à Berlin, ne devraient pas être dépaysés : tous les ingrédients qui ont fait le succès de ces deux précédents disques (voix cristallines, atmosphères oniriques et délicatesse des compositions) se retrouvent dans cet opus. Pourtant, il faut bel et bien percevoir Citizen of Glass comme une toute nouvelle histoire. Celle de notre société où les "citoyens de verre" que nous sommes, ont perdu le goût de l'intime, où les réseaux sociaux et le culte de la "data" gouvernent notre quotidien. C'est ce constat qui a amené Agnes Obel à reprendre la plume et le chemin des studios.

Ce nouvel album se distingue par une alternance de titres très emblématiques et de morceaux instrumentaux - qui sont ici tout sauf des pauses. Bien au contraire, ils contribuent pour beaucoup à la réussite de ce disque. Car il ne faut pas percevoir Citizen of Glass comme une succession de titres individuels mais bien comme un conte moderne qui s'écoute dans sa globalité.

Néanmoins, Agnes Obel a toujours su soigner les entrées de chacun de ses albums. C'est ainsi que le titre "Stretch your eyes" ne déroge pas à la règle - tant dans la forme (puissante et gracile) que dans le fond :  "The darkness and the ghost / They dance so sweet and slow" nous susurre-t-elle, dès la première phrase. Usage maîtrisé de la métaphore pour décrire l'être humain, fragilisé par cette danse macabre avec la technologie et le culte de l'image dans lequel il se trouve embarqué.

Mention spéciale au titre "Trojan Horses" qui est une véritable réussite avec sa ligne de piano hypnotique. Dans la lignée de "Riverside" ou de "Fuel to fire" sur ses précédents disques, il mérite à lui seul d'être écouté et même réécouté pour en percevoir toute la richesse. Aussi "Familiar" et ses variations de voix façon Antony Hegarty d'Antony and the Johnsons ou "Golden Green" aux délicates sonorités de cloches sont particulièrement remarquables.

Si le titre "Citizen of Glass" évoque bien la fragilité du verre, c'est avant tout un album puissant, solide, intemporel et dont le propos est terriblement ancré dans son époque.

Agnes Obel sera en concert à Lyon le 20 novembre, à Nantes le 21, à Paris le 22 et à Lille le 24.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Philarmonics de Agnes Obel
La chronique de l'album Aventine de Agnes Obel
Agnes Obel en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
Agnes Obel en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Agnes Obel en concert au Festival Europavox 2017 - Vendredi 30 juin

En savoir plus :
Le site officiel de Agnes Obel
Le Bandcamp de Agnes Obel
Le Soundcloud de Agnes Obel
Le Facebook de Agnes Obel


Isabelle Fontan         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Agnes Obel (2 septembre 2010)


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=