Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yael Naim & Le Quatuor Debussy
Nancy Jazz Festival  (Nancy)  samedi 15 octobre 2016

"Here’s our story, my eyes are blurry but please don’t worry"…

Après une très belle rencontre en juin 2015 avec un concert au pied levé, la chanteuse et musicienne Yael Naim, son double David Donatien (nous pourrions parler de duo tellement la participation de Donatien est importante à la musique de Yael Naim) et le Quatuor à cordes Debussy se retrouvent le temps d’une tournée de quelques dates.

C’est avec une grâce incroyable que se mêlent les cordes : du quatuor, du piano, de la guitare et celles vocales de la chanteuse Israélienne et qu’ils réinterprètent avec beaucoup d’intelligence musicale, en soulignant et non en surlignant, le répertoire de la chanteuse, de ses premiers albums à son dernier et superbe Older, disque somme de ce qu’elle est avec ses joies et ses cicatrices. Pour ce concert, on ne parlera pas de cohésion mais d’osmose entre les musiciens. Et avec le public, cela coule presque de source.

Sous les tons de rouge d’or et de blanc, les décors de stucs, les ornements et les statues, Yael Naim nous prouve qu’elle est une très grande voix capable de tout chanter : du blues, du jazz, de la pop ("Crazy" de Gnarls Barkley ou à rendre encore plus toxique le "Toxic" de Britney Spears) ou du classique (Purcell n’est jamais très loin… cf le titre "Coward" dans son dernier opus) mais qu’elle est assi musicienne, alternant les instruments allant du piano, à la guitare en passant au marimba cinq octaves qui, entre parenthèses, n’était vraiment pas terrible, à qui appartient donc cet instrument en ruine incapable de sonner dans les graves ?

Multi-instrumentiste certes mais la voix tient une place centrale dans sa musique. Et que c’est beau quand elle chante seule avec son instrument, nue sans artifice ! De son côté, le quatuor Debussy offre une prestation forcément superbe, d’une très belle homogénéité dans les couleurs sonores. Le choix de ce quatuor n’est pas surprenant quand on connaît leur ouverture d’esprit et leur goût pour les aventures musicales (Bach to jazz leur rencontre avec le duo de jazz belge composé du bassiste Jean-Louis Rassinfosse et du pianiste Jean-Philippe Collard-Never…).

Le concert est fait de moments rares et intenses, mention spéciale pour "Make a Child", "Walk Walk", "Go To The River", "Meme iren", "Dream in my Head", "Ima", "Coward", et la musique nous envahit, nous submerge dans une vague salvatrice. Les arrangements donnent à la chanteuse de quoi laisser éclater sa voix, sans que jamais celle-ci ne tombe dans un certain maniérisme ou dans l’excès rappelant les grandes chanteuses que pouvaient être Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Bessie Smith ou Sarah Vaughan. Les émotions, le bonheur est palpable, sur scène comme dans le public…

Yael Naim symbolise le métissage multiculturel. Qui actuellement est capable de chanter le blues de cette manière en vous agrippant à la gorge, de maîtriser les allants du jazz, de se laisser aller aux accents de la pop ? Jeanne Added, Cécile McLorin Salvant ? Elles ne sont pas nombreuses. Yael Naim représente ce mélange des genres, des peuples, et illustre parfaitement le sens du Nancy Jazz Festival qui marie avec maestria jazz, blues, pop et musique électronique. Un moment étourdissant. Et puis un concert où nous avons la chair de poule tout du long ne peut être qu’un excellent concert, non ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Yael Naim
La chronique de l'album She Was A Boy de Yaël Naïm & David Donatien
Yael Naim en concert à La Boule Noire (décembre 2007)
Yael Naim en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Yael Naim en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Yael Naim en concert au Fil (samedi 12 mars 2011)
Yael Naim en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - lundi 27 avril
Yael Naim en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - jeudi 21 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de Yael Naim
Le Soundcloud de Yael Naim
Le Facebook de Yael Naim

Crédits photos : Jérôme Gillet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=