Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Assommons les pauvres
Théâtre Le Triton  (Les Lilas)  octobre 2016

Cabaret politique conçu par Evelyne Pieiller interprété par Jacques Pieiller et Jean-Louis Hédouinb accompagnés par le groupe Rise People, Rise !.

Ceux qui n'aiment ni les idées molles ni le politiquement correct devraient apprécier "Assommons les pauvres", spectacle rock conçue par Evelyne Pieiller.

En quatre vingt minutes chrono, elle a rassemblé quelques textes d'auteurs magistraux du 19ème siècle (Victor Hugo, Charles Baudelaire, Léon Bloy) et du XXe siècle (Roger Vailland) d'une force rare, qu'elle confronte au rock de combat du groupe Rise People, Rise !.

Agrémenté de sa propre prose et même d'une chanson, "Sans un", qu'elle a écrite et qu'interprète Jacques Pieiller, ce mélange faussement hétérodoxe donne l'occasion d'évoquer ce que la pauvreté veut dire du côté des pauvres et de ceux qui ne les prennent pas de haut.

Qu'ils soient des auteurs comme Hugo, ancien chevau-léger pro Charles X passé à la "gueuse" républicaine, et Léon Bloy, catholique extrême ayant fait vœu de pauvreté extrême, ou Baudelaire, dandy réactionnaire et Roger Vailland, dandy révolutionnaire, tous ont en commun l'envie que les pauvres ne se soumettent plus à l'ordre injuste, voire comprennent qu'ils constituent une force capable de renverser ces montagnes de l'injustice...

Pour interpréter ces textes décapants, qui s'ils avaient des correspondances aujourd'hui, vaudraient à leurs auteurs de fortes amendes, voire quelques années de prison dans le cas de Léon Bloy justifiant l'incendie meurtrier du Bazar de la Charité, Jacques Pieiller s'est fait rigolard, sarcastique et sardonique, chapeau sur la tête et canne en main.

Plus méchant encore, son complice, Jean-Louis Hédouin, savoure doucereusement les mots de Bloy justifiant la combustion de plus d'une centaine de dames patronnesses de l'aristocratie dont les robes se sont embrasées pendant que leurs époux ou amants fuyaient dare-dare le brasier provoqué par la pellicule des frères Lumière...

En contrepoint à ces mots terribles, résonne le son puissant du groupe Rise People, Rise !, par ailleurs pas non plus très correct dans ce qu'il énonce dans la langue de Bernanos ou dans celle de Ken Loach.

Avant le spectacle, on reçoit des "boules quies" chargées d'amortir les percussions sauvages de Lucas de Geyter, par ailleurs excellent chanteur-hurleur, et les échos rudes de Johan Toulgoat à la guitare et de Jérôme Baudouin à la basse.

Sans vouloir influencer les oreilles qui viendront voir "Assommons les pauvres", l'honnêteté intellectuelle voudrait que l'on s'en dispensât. Car cette violence sonore que l'on se prendra de plein fouet vaut, en quelque sorte, approbation de ce qui est dit pendant le spectacle et qui, longtemps après sa fin, continuera de hanter ceux qui rêvent encore d'un autre monde où la terre tournerait rond.

"Assommons les pauvres" est forcément vraiment fait pour eux et leurs oreilles.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=