Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Robert Le Magnifique
Fuck the Hell Yeah !  (Yotanka)  avril 2016

Mais qu’est-ce qui lui a pris… me direz-vous ? Quelle mouche l’a piqué ? Mais quoi donc ? Mais quoi se passe-t-il dans Fuck The Hell Yeah !... ? Une flopée d’onomatopées passera dans un premier temps le long de vos lèvres alanguies, puis vous trifouillerez un peu partout pour trouver la pochette de ce CD égaré, et tomberez nez à nez avec Robert Le Magnifique.

Sorte de Guillaume le Conquérant de la musique expérimentale, de Joséphine de Beauharnais de l’élégance, il est le syndrome de la Tourette du palimpseste auditif… Robert le Magnifique, un magicien du quotidien, un Don Quichotte décelant l’harmonie dans le vacarme. Un génie visionnaire qui dérange ou qui séduit, mais qui ne laisse pas indifférent.

L’album est un savant assemblage de sons picorés de-ci de-là et associés en plages sonores, avec le sable qui file entre le marteau et l’enclume du canal carpien de vos orteils croisés. Si si, je vous assure, particulièrement unique comme sensation. Le génie a trouvé le juste équilibre, pile poil au bord du gouffre qui frise, à la frontière du grand n’importe quoi et de la trouvaille musicale.

Robert Le Magnifique a choisi d’illustrer Fuck the Hell Yeah ! de ce que nous nommons vulgairement "bruits" du quotidien, la chute d’un objet, le brouhaha des conversations, les affreuses bandes sonores des jeux d’arcade et les délicates notes d’un mobile pour bébé, tous ces sons que nous méprisons et redoutons (qui n’a jamais enlevé les piles du jeu du petit neveu pour qu’il arrête de couiner dans nos têtes).

Des tatatis, des tagadas, du tsoin-tsoin, du piano à deux touches, ce qui agace et exaspère, Le Magnifique en fait un gros gloubi-boulga sonore, exutoire à la pensée abstraite. Il nous emporte dans son univers psychédélique, où les murs sont tantôt miroirs, tantôt aveugles, quand le bas et le haut sont confus, que l’oreille interne ne comprend pas et doit céder la place aux autres sens… vos hémisphères se renvoyant l’information en saccades redondantes… jusqu’à atteindre le vertige et un soulèvement de conscience…

Et puis vous vous rendez compte que chaque titre a une histoire. D’abord à tâtons, le voyage vire extatique avant de devenir carrément lyrique… Il vous prendra des envies de tutoyer les météorites et de boire du suc de poireau, ou de tutoyer le poireau et de boire des météorites. De vivre de nouvelles expériences par tous les sens.

Robert Le Magnifique est un pléonasme d’artiste, il projette une vision nouvelle du quotidien sans pleurnicher ni se repentir, il fait tomber les barrières de la création musicale et nous transporte dans son monde. Fuck The Hell Yeah ! fait vibrer les sensations et trembler de nouvelles émotions dans nos corps blasés de solitaires entourés. Mieux que la MDMH et l’ecstasy réunis, je vous dis moi… et sans effet secondaire. Avec accoutumance…

Vous n’écouterez plus de la même façon votre stylo rouler sous la table, vous inventerez une histoire au battement du tambour de la machine… atteindrez-vous l’orgasme de l’étrier quand la pile de vaisselle s’effondrera ?

 

En savoir plus :
Le site officiel de Robert Le Magnifique
Le Bandcamp de Robert Le Magnifique
Le Facebook de Robert Le Magnifique


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=