Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Carolina - Naissance d'une étoile
Théâtre Trévise  (Paris)  novembre 2016

Spectacle musical conçu et interprété par Carolina accompagnée par le musicien Manolo dans une mise en scène de Rémi Cotta.

Chevelure platine, frange rouge, immenses yeux bleus, stilettos vertigineux, robe à paillettes des seventies incertaines, éventail et pointe d'accent espagnol, Carolina n'est pas une inconnue mais la meneuse internationale de revues télévisuelles au léger accent ibérique qui, depuis 2010, reçoit le tout Paris culturel dans son "Carolina Show".

Avec "Naissance d'une étoile", elle investit seule la scène, simplement accompagnée du musicien Manolo, pour dispenser un spectacle musical autofictionnel qui raconte en chansons sa vie et ses amours de diva au tempérament de feu qui se brûle souvent les ailes mais qui, d'un bref revers d'éventail, twiste l'écueil du mélo.

A l'instar de son look, son répertoire s'avère singulier car placé sous le signe de l'éclectisme et navigant au gré des bouffées mnésiques qui l'assaillent et dont elle jugule le débordement par l'humour et l'autidérision.

Ainsi la play-list, qui constitue son "jukebox d’émotions", comporte essentiellement des standards revisités voire détournés, de Colette Renard, avec une version "Viva España" des "Nuits d'une demoiselle" au tube disco "You're the one that I want" décliné en bossa nova, en passant par le sobre "Téléphone-moi" de Nicole Croisille, le torride "Que je t'aime" de Johnny Hallyday ou l'hératique "Voyage" de Desireless qui, en l'occurrence, rime avec "Dégage".

Carolina est également muse puisqu'elle inspire auteurs et compositeurs qui l'habillent sur mesure. Christian Faviez signe les paroles de deux opus qui font le grand écart stylistique, le subtil "Silence" et une chanson d'anthologie "'Amor y Tortilla", dans lequel elle livre sa recette très personnelle et "muy caliente" de la tortilla, mis en musique respectivement par Roland Romanelli et François Zabelski qui signe également les arrangements des reprises.

Avec pour tout décor un pendrillon en forme de chale gitan et le bel habillage lumineux de Thierry Manciet, la mise en scène percutante de Rémi Cotta et hybridant one-woman-show et récital théâtralisé, le spectacle est mené de main de maître(sse) par Carolina.

Femme plus que femme parce que personnage et avatar, elle chante, avec une passion frondeuse et cette voix parfois rauque des chanteuses de cabaret interlope, l'amour dans tous ses états. Et le public ne s'y trompe pas.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=