Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce e-sport et streaming
Quand le jeu vidéo devient un véritable métier  novembre 2016

Certes, les jeux vidéo existent depuis un certain temps déjà, avant ma naissance, c’est dire ! (ou pas). Mais avec l’avancée technologique apparaissent de nouvelles pratiques qui semblent souvent obscures et incompréhensibles pour le plus grand nombre. Je vais donc essayer de résumer un phénomène qui débute à l’aube des années 2010 et qui est en pleine explosion.

Las du modèle figé de la télévision et de ses émissions institutionnalisées, la jeune génération (pour faire vite, ceux qui sont nés dans les années 90 et plus) a accès à un outil formidable : l’internet ! D’autant plus formidable que la vidéo en ligne se développe à grande vitesse. YouTube naît en 2005 et permet la mise en ligne et la consultation de vidéos, sans téléchargement aucun : une révolution en soit. On peut désormais regarder ce qu’on veut, quand on veut.

Au début des années 2010 apparaissent les premières webTV. La technologie permet maintenant de se filmer en direct et de le retransmettre sur internet via un logiciel spécifique. Les joueurs, délaissés, que dis-je méprisés par les grands médias (quoi j’en fais trop ?) investissent ce nouveau moyen de communication et filment leurs parties ou en commentent. Oui commentent, comme on commente un match de rugby ! Donc pour résumer, des jeunes joueurs regardent d’autres jeunes joueurs faire les zouaves devant leur caméra ou théoriser avec le plus grand sérieux sur la méta-game du patch 4.6 d’un jeu. En juin 2011 apparaît Twitch, plateforme spécialisée dans la retransmission d’émissions de ce genre. Sa facilité d’utilisation, autant pour le streamer que pour le spectateur permet un succès très rapide et est maintenant incontournable dans ce domaine.

Les spectateurs sont au début quelques centaines, puis des milliers et des dizaines de milliers lors de grandes compétitions. Ce nouvel intérêt s’explique par le nombre croissant de joueurs et par l’esprit communautaire qui règne parmi eux : "les "adultes" nous méprisent, mais on s’en fiche on s’amuse entre nous !"

Quand je parle de "grandes compétitions", je n’exagère pas : en même temps que le streaming (activité susdite), se développe l’e-sport, mot sur toutes les lèvres actuellement. Il s’agit de véritables compétitions de sports électroniques, majoritairement sur 4 ou 5 jeux mondialement connus : League of Legends pour le plus populaire, Dota2 pour le plus ancien, Starcraft 2, en perte de vitesse actuellement, Hearthstone, jeu de cartes basé sur la réflexion, Call of Duty, jeu de guerre classique et Fifa, le sempiternel jeu de foot…

Mais si l’e-sport et le streaming intéressent autant actuellement, c’est bien pour une raison : l’argent ! Car en effet, cette petite activité pratiquée quasi-confidentiellement commence à rapporter gros et intéresse donc les investisseurs et oh surprise les médias ! Le nombre de spectateurs croissant permet aux streamers de gagner leur vie, grâce à un système d’abonnement ou grâce à la publicité présente sur les webTV. L’e-sport est de plus en plus médiatisé : des joueurs professionnels appartiennent à des équipes au budget toujours plus élevé. Le PSG a ainsi dévoilé le mois dernier son équipe e-sport emmenée par le joueur français de League of Legends le plus connu du circuit, Yellowstar. Voilà qui devient donc bien sérieux, Canal+ a inauguré ce mois-ci également une nouvelle émission consacrée à l’e-sport, Canal eSport Club.

C’est donc un peu le monde à l’envers et finalement une certaine reconnaissance que connaît le milieu du gaming actuellement. Se pose alors la question du traitement de ce phénomène qui est en train de sortir de sa bulle : faut-il le traiter "à l’ancienne" au risque de le banaliser (et le corrompre ?) en y injectant trop d’argent et en le sur-médiatisant ou arriverons-nous à développer une nouvelle forme télévisuelle permettant de respecter ce media si particulier ? Sans oublier sa communauté qui reste tout de même le public essentiel à l’existence de cette nouvelle appréhension du jeu vidéo. Affaire à suivre donc…

Si vous êtes curieux, voici quelques streams qui permettent de se faire une idée sur le phénomène :

- Zerator : du divertissement pur (sauf quand il joue à World of Warcraft), un des plus anciens et des plus reconnus streamer français,

- la TV Hearthstone de Millenium : le style est différent suivant la personne qui streame. Le fonctionnement est proche d’une télé traditionnelle, avec plusieurs animateurs. Ils commentent également quasi toutes les compétitions de ce jeu qui existent dans le monde,

- Domingo : joueur et animateur sur le jeu League of Legends, l’un des plus connus en France.

 

Laura Balfet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=