Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Electrelane
Axes  (Too Pure / Beggars banquet)  mai 2005

Vous souvenez-vous de The power out, le précédent album de Electrelane ? Vous l'avez adoré ? Normal. Bon, et bien maintenant, si vous vous attendez à la v2… vous allez déchanter. Ou plutôt non, vous allez être surpris(e) !

Si vous vous souvenez bien de ce que vous avez lu sur Electrelane, à l'occasion de la sortie de The Power Out, aucun article ni crotique ne nous épargnaient les effluves d'amours saphiques et d'engagements féministes déterminés, voire militants à propos de Verity Susman (voix, piano), Emma Gaze (batterie), Mia Clarke (guitare – elle venait d'arriver dans le groupe). Certes l'album avait plu, mais l'emballage journalistique restait.

Axes donne un grand coup de pied dans cette fourmilière de tabloïd. Si on avait occulté qu'elles sont de vraies artistes, elles se chargent de nous le rappeler. Avec brio.

Avec leur nouvelle bassiste (Ros Murray), elles démarrent l'album sans complexes et "One, Two, Three, Lots" le premier morceau prévient : videz vite la petit case dans laquelle vous nous avez rangées ; nous, on a déménagé !

Les morceaux s'enchaînent comme les surprises. Si la voix de Verity n'est pas systématiquement au rendez-vous, le plaisir de jouer ensemble est absolument manifeste. Plaisir brut qui témoigne de la façon dont l'album a été enregistré : quasiment d'une traite, dans une ambiance de répétition, l'arrivée récente de Ros nécessitant que les groupe trouve ses marques. Et là, j'hésite : faut-il davantage saluer le talent du groupe ou celui du producteur, Steve Albini ? A ce niveau, il faut considérer Albini comme une membre à part entière du groupe.

Une fois passé ce côté un peu rugueux et parfois agaçant de la ligne mélodique qui évolue en bœuf pour s'arrêter aussitôt (le coté groupe en répétition), il faut absolument découvrir le très beau "Two for Joy", l'urgence de "If not now, then ?", la puissance que prend le clavier de Verity dans "8 steps" en se frottant au flamenco (oui madame), mais plutôt version Dresden Dolls. Si l'influence de Joy Division pré-existait dans le groupe, la basse de Ros enfonce le clou et "Atom's Bomb" ou "Those Pockets are people" sont de très beaux hommages au groupe du défunt Ian Curtis.

Enfin, que des surprises et des bonnes, avec ou sans voix, avec sax, clavier et… la liberté d'un groupe qui décidemment a une étonnante capacité à faire évoluer son univers musical.

 

On va peut-être attendre un peu pour Carthage.

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Power out de Electrelane
La chronique de l'album No shouts, No calls de Electrelane
Electrelane en concert au Festival Rock en Seine 2004
Electrelane en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Electrelane en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
Electrelane en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Electrelane en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Electrelane en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
L'interview de Electrelane (10 mars 2004)


Delenda         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 décembre 2019 : Pas de retraite pour le Père Noël

Si vous voulez piocher dans notre sélection culturelle quelques cadeaux pour noël, c'est le moment. Vous pouvez même encore commander quelques tote bags en édition limitées Froggy's Delight ici : Envoi garanti avant noel ! En attendant c'est parti pour du théâtre, des disques, des films, des expos... et même un joli casque de réalité virtuelle à mettre sous le sapin.

Du côté de la musique :

"American Utopia on Broadway" de David Byrne
"Le roi des ruines" de Andoni Iturrioz
Rencontre avec C GEM qui nous offre aussi une session avec son Red Moon Orchestra
"Street talk : Saxophone summit" de Dave Liebman, Joe Lovano et Greg Osby
"Single so over" de Kid Francescoli
"Brutal pop" de Sun
"Big bang" de Les Bons Becs
"Whosampled.com", mix numéro 6 de notre podcast Listen In Bed
"I don't know what i'm doing" de Molto Morbidi
"Aside" de My Imaginary Loves
"Hits hits hits hourra" de Marcel et son Orchestre
"Midnight colors" de Midnight Colors
Et pour finir, un petit tour aux aux 41eme Transmusicales de Rennes
et toujours :
"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Warm" au Théâtre du Rond-Point
"Les Chiens" au Théâtre La Flèche
"L'Entrée en résistance" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Pâtes à l'ail" au Théâtre La Scène Parisienne
"Comme des soeurs" au Théâtre La Scène Parisienne
"Une femme se déplace" au Théâtre des Abbesses
"La Valse d'Icare" au Théâtre Le Lucernaire
"Monsieur X" au Théâtre de l'Atelier
"Dracula, Lecture rock dans la veine de Bram Stocker" à la Maison de la Poésie
"Les Wriggles - Complètement Red" au Palace
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de la Tempête
"Camille contre Claudel" au Théâtre Lepic
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Chanson Plus Bifluorée - Spécial Fêtes" au Théâtre La Bruyère
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Sculptures infinies" aux Beaux-Arts

Cinéma avec :

"The Lighthouse" de Robert Eggers
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"La Wehrmacht, la fin d'un mythe" de Jean Lopez
"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'Amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=