Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Thumper : A rhythm violence game
PS4 / PS4 VR / PC  (Drool)  octobre 2016

Thumper est un jeu indépendant édité par Drool et disponible sur PS4 et PC. Ce "cogneur" n'est pas en réalité un jeu de castagne ni un hack'n slash mais un jeu de rythme. Attendez, attendez, continuez de lire cet article, moi non plus je n'aime pas Just Dance ni Pop'n Music (mais je ne suis pas contre un Rock Band ou Guitar Hero et encore moins un Rez).

D'abord parlons de Drool, petit studio américain qui tourne essentiellement autour de son développeur Marc Flury (non, pas McFlurry... c'est très drôle, merci) et de son sound designer Brian Gibson. Et là, les plus aguerris d'entres vous me diront... vous me direz quoi ? Et bien vous me direz que c'est le même nom que le bassiste des Lightning Bolt, groupe de noise basé à Rhode Island (ben tiens, comme Drool).

Et là je dis bravo ! Chapeau l'artiste ! Vous avez mis dans le mille, car il s'agit bien du même garçon qui, non content de faire du bruit dans un groupe de rock, a déjà participé à pas mal de jeux vidéo et pas des moindres (Rock Band, Guitar Hero...). Alors ça donne quoi quand un musicien de noise un peu barré rencontre un développeur qui se trouve bizarrement être co-organisateur d'un festival de jeux vidéo indépendants... en Corée ? Et bien ça donne Thumper ! Ça tombe bien, c'est le sujet de cette chronique. Comme par hasard.

Plus sérieusement, ça donne un jeu étonnant, complètement psychédélique et ultra nerveux qui met en scène un scarabée métallique (oui ben, ce n'est pas moi le character designer, hein) lancé à vive allure dans une course folle sur une sorte de toboggan sans fin dans un décor complètement barré qui vous rappellera sans doute votre dernier trip sous LSD (enfin je dis ça, ce n'est que pure supposition, bien entendu). C'est coloré, c'est minimaliste, c'est rapide, bref, c'est beau.

Petit détail qui a toute son importance, si Thumper est un super jeu sur votre TV, il deviendra complètement fantastique (voire fantasmagorique) si vous avez la chance d'avoir un casque VR. Il vous suffira alors d'activer le mode VR dans le menu et à vous les balades à dos de scarabée des heures durant. Absolument génial.

Alors vous allez me dire, OK un scarabée qui court au milieu d'un décor fantasmagorique c'est marrant mais c'est quand qu'on cogne ? Et bien en fait, c'est surtout votre pouce qui va cogner sur la croix de votre manette (assorti de pas mal d'autres subtilités selon les niveaux) et ce, dans le but de faire sauter votre scarabée par dessus des cases de couleurs qui apparaissent sur votre parcours au rythme de la musique. L'idée étant de réussir le parcours parfait (virages compris) afin de provoquer une onde qui ira déstabiliser le boss de fin de niveau qui vous attend, gueule ouverte, au bout du chemin.

Ouais c'est chelou, mais c'est quand même génial et puis je raconte mal, en vrai ça rend vraiment bien. Autant dire que vos sens seront mis à l'épreuve tout au long du jeu sans réel temps mort et vif comme l'éclair. Aiguisez yeux, oreilles et mains pour coordonner le tout dans des séquences de plus en plus complexes.

Simple, facile à prendre en main, Thumper est super addictif et vous n'aurez qu'une envie, progresser au fil des niveaux avec pour seule idée en tête, faire avancer votre scarabée sur les rythmes ultra entêtants du jeu. Evidemment, le tout est assorti d'une gestion de rangs et de scores ce qui donne au jeu une jouabilité quasi infinie et quelques compétitions entre potes à prévoir.

On pense évidemment à Rez en jouant à Thumper, on retrouve la même idée d'un environnement surréaliste, de rythme omniprésent et si vous aimez l'un, vous aimerez l'autre bien que Thumper soit tout de même nettement plus nerveux et moins contemplatif que Rez. Pas de balade du dimanche dans Thumper, vous n'aurez quasiment aucun répit mais l'expérience de jeu en vaut la chandelle.

Un incontournable aussi bien en 2D que sur le casque VR (là, il devient quasiment une oeuvre d'art). A acheter les yeux fermés pour en profiter les oreilles et les yeux bien ouverts. Expérience atypique, dépaysante et addictive garantie. En plus, il est à un prix relativement abordable de 20 euros. Décidément, tout est parfait. Il nous reste à espérer que Drool ne soit pas le studio d'un seul jeu (ce que laisse croire leur site web qui est au nom du jeu) parce que les deux garçons semblent vraiment talentueux !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Thumper
Le Facebook de Thumper


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=