Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chantal Laxenaire & the Gang
Prison’s blues  (Autoproduit)  mars 2016

"A ces anonymes, ces femmes, ces hommes, ces prisonniers, chantant sur les digues du Mississippi, dans les geôles, dans les champs, dans tous ces endroits improbables et inventant une musique populaire, porteuse d’humanité."

Atlas, le mec qui portait le monde sur ses épaules. Voilà à qui m’a fait penser cette dédicace. Existe-t-il une musique plus chargée d’histoire et de larmes que le blues ? Prison’s blues respire l’originel, le solennel blues voix du chagrin, de l’espoir, de l’humanité. Chantal Laxenaire s’est entourée de son gang, composé d’Eric Legrand, Freddy Holleville et Jean-Pierre Fourment pour ressusciter ces titres enfouis.

Les uchronies disent-elles ce qu’il serait advenu du blues si l’homme blanc n’avait pas eu soif d’espèces sonnantes et trébuchantes ? Je me demande si le respect qu’inspire le blues ne vient pas de là. Né dans les champs de coton, sorti de la gorge d’esclaves restés dignes jusqu’au bout, magnifié par des voix mélancoliques et des souvenirs perdus, le blues résonne dans nos âmes comme un hymne universel à la folie des hommes.

Prison’s blues, onze titres, onze retours dans le passé, onze histoires puissantes à crever. Chantal Laxenaire & the gang réussissent à transcender les époques et à porter la conquête de l’ouest dans mon saloon… hum, de mon salon je voulais dire. Ce que je sais c’est que je n’en sais rien, je ne sais rien des sentiments qui ont habité les années blues du commerce triangulaire au Ku-Klux-Klan. Et maintenant… Restent les enregistrements et les voix vibrantes des chanteurs aux coffres impressionnants d’émotions.

Les seuls qui n’ont pas besoin d’en faire des caisses, qui n’ont besoin ni de paillettes, ni de spots pour briller, ce sont les artistes blues. Hommes ou femmes, peu importe. Tout devient évident en les écoutant, la lumière au bout du tunnel, le calme après la tempête, la nostalgie et le souffle de vie, il vient de là, il vient du blues…

De la guitare qui n’en peut plus de gémir sur "Rolled and Tumbled", de la douceur veloutée de "It’s better to be born lucky", de la contrebasse jazzy-sexy de "Worried mind", de la corde qui se déhanche dans son fourreau rouge corbeau de "Strange man", de la guitare électrisée de "Five long years", des silences recueillis de "Prison Blues"… L’histoire du blues dans Prison’s blues.

Avez-vous déjà remarqué comme un feu de bois hypnotise les regards ? A quel point le feu fascine notre inconscient collectif ? Comme si nous partagions toujours le sentiment du premier préhistorique qui se fit griller une côtelette ? Le blues parle au même intérieur. Avez-vous remarqué les pauses silencieuses d’une salle bondée quand trois notes de blues passent au-dessus de nos têtes ? Nous portons en nous la subtile harmonie de cette musique ancestrale.

Un album qui rend poète, donne des envies de pardon et de voyages dans des coins isolés, des chants qui puisent leur énergie aux sources de la passion, une musicalité qui fait vibrer plus d’un auditeur averti… Il en faut peu pour être heureux, un peu de blues et de verdure.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Chantal Laxenaire
Le Soundcloud de Chantal Laxenaire
Le Facebook de Chantal Laxenaire


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=