Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Crystal Fighters
Everything Is My Family  (PIAS)  octobre 2016

Mythe ou réalité, les Crystal Fighters tiendraient leur nom du manuscrit d’un opéra basque écrit par le grand-père d’une des membres du groupe, qu’elle aurait retrouvé à sa mort dans son grenier. De là est née la fascination pour le Pays basque au point d’incorporer dans leurs compositions plutôt électro-rock des instruments traditionnels basques. Le groupe repéré par Kitsuné a rapidement conquis la planète à renfort d’utilisation de leur musique dans des pubs, des séries, des jeux vidéo...

Après Star Of Love (2010) et Cave Rave (2013), revoilà donc notre joyeuse bande de retour le 21 octobre 2016 avec un disque enregistré aux quatre coins du monde, Everything Is My Family (PIAS) qui, comme ses prédécesseurs, est un joyeux fouilli d’influences diverses, variées, multiculturelles et chatoyantes (comme la très jolie pochette de l’album).

Passé les deux premiers titres ("Yellow Sun" et "Good Girls") où l’on retrouve des sonorités et des thèmes déjà explorés dans les précédent albums, la suite du disque devient je trouve un peu trop tapageuse. Le rihannesque "In Your Arms" digne de l’Eurovision ou la ballade "Live For You" avec sa voix voice-codée à mort n’apportent pas grand chose d’heureux musicalement. "Ways I Can’t Tell" importe des sons quasi japonisants à un rythme électro (on pense même à The Prodigy parfois), le refrain est efficace sans pour autant déborder d’originalité.

La seconde partie de l’album est par contre beaucoup plus plaisante. Le single "All-Night" dansant et ensoleillé à souhait fait revenir les guitares sèches et autres ukulélé ou instruments basques dans un refrain chanté à plusieurs voix, et des percussions entraînantes, on s’imagine bien sur une île paradisiaque. "The Moondog" fait une grande place aux choeurs et à un rythme chaloupé, la chanson montant en puissance jusqu’à l’arrivée des cuivres en toute fin. "Fly East" s’appuie principalement sur des percussions et des cris tribaux, jusqu’à l’arrivée surprenante d’une guitare électrique énervée, on croirait entendre du rock progressif tellement les Crystal Fighters passent d’un style à l’autre, d’un rythme à l’autre dans la même chanson. Des percussions encore pour "Living The Dream", accompagnées par des nappes électroniques au synthétiseur, et un phrasé quasiment rappé, très sympathique.

La pépite de cet album est sans doute le dernier titre "Lay Low", dédié à leur batteur Andréa décédé brutalement en 2014, juste avant leur montée sur scène au Solar Fest de Majorque. Loin des productions nerveuses et édulcorées, instruments acoustiques et clappements de mains nous accompagnent dans une ode à l’amitié et nous invitent à profiter de la vie qui à tout moment peut s’arrêter :
"Friends, I love you so
It’s a matter of time
Before we leave the ones we know"

Voici la vidéo de ce lumineux et émouvant "Lay Low" :

En résumé, encore un album qui part dans tous les sens en manquant hélas un peu de cohérence, qui confirme Crystal Fighters comme groupe inclassable et qui, à coup sûr, mettra du soleil dans votre automne.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Star of Love de Crystal Fighters
Crystal Fighters en concert au Festival International de Benicàssim #17 (jeudi 14 juillet 2011)
Crystal Fighters en concert au Festival Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août 2014)
L'interview de Crystal Fighters (17 janvier 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Crystal Fighters
Le Bandcamp de Crystal Fighters
Le Soundcloud de Crystal Fighters
Le Facebook de Crystal Fighters


Emmanuel Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Crystal Fighters (17 janvier 2011)


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=