Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Radio Dept.
Running Out Of Love  (Labrador Records / La Baleine)  octobre 2016

Le disque le plus "engagé" de cette année n'est pas l'oeuvre d'un obscur groupe de punks à chiens ou d'un groupe de rap survolté. Il a été enregistré par un duo de pop suédois : The Radio Dept. Cette phrase pourrait interloquer voire choquer les fans du groupe.

"Quoi ? Tu parles bien de The Radio Dept. ? Le groupe qui fait de la musique pour amoureux transis ?"

Oui. Nous parlons bien d'eux. On connaît surtout Johan Duncansson et Martin Larsson pour leur dream pop un poil lo-fi, moins panoramique que les caciques du genre. Nombreux sont ceux qui les ont découvert lorsque Sofia Coppola eut la bonne idée des les intégrer à la bande-originale de son film Marie-Antoinette. Jusque Clinging To A Scheme, paru il y a déjà six ans, le duo déroulait avec brio et délectation sa pop mélancolique et rêveuse, souvent à base de guitares, parfois de synthés. Après Clinging To A Scheme, le groupe s'est fait rare, usqu'à la parution du titre "Death To Fascism" en 2014, qui avait laissé beaucoup d'inconditionnels du groupe sur leur faim. On sentait déjà poindre leur goût pour les textures electroniques. Puis il y a un an paraissait This Repeated Sodomy. Au-delà du titre un peu choquant, qui faisait en fait déjà référence aux abus du pouvoir et au délitement de la démocratie, on retrouvait les guitares légères et reverbérées si familières du duo.

Running Out Of Love marque un tournant pour The Radio Dept. qui aurait pu tranquillement sortir un quatrième disque de pop nostalgique et fragile sans faire sourciller critriques et fans. Pourtant, le duo a pris quelques risques et partis pris, mais au final ce disque est réussi. Je vous parlais du côté engagé du disque. Le communiqué de presse commence par cette déclaration du groupe :

"Notre société semble en régression sur tellement de points. Politiquement, intelectuellement, moralement".

Beaucoup imaginent les pays nordiques comme des exemples de modèles sociaux, d'intégration ou encore de tolérance. The Radio Dept. déconstruit ce mythe. "Occupied", "Swedish guns", "We Got game", "Commited To the cause", "Thieves Of State" sont des attaques virulentes contre la police, les racistes, les réactionnaires ainsi que le gouvernement suédois.

Mais revenons à la musique. Dès "Swedish Guns", le groupe surprend : ce sample qui laisse place à une mélopée sur fond de dub langoureux. "We Got Game", qui sonne comme du Technotronic déprimé. "Occupied", croisement improabale entre rythmes dance-floor et un sample anxiogène de Twins Peaks. On retrouve la pop synthétique et doucereuse si chère au duo sur "This Thing Was Bound to Happen", "Can't Be Guilty" et "Committed To The Cause".

Le sublime "Teach Me To Forget" clôt ce disque : un battement pulsatile qui évoque tout de suite la house paresseuse de Superpitcher et surtout ce sample de claviers omniprésent qui évoque la nostalgie de l'euro-dance des années 90. Oublier le marasme, la régression et se lover dans le souvenir rassurant de ces années tranquilles. Un peu comme le groupe le chantait sur 1995, où l'on marchait 20 kilomètres pour aller voir son amoureuse, où l'on parlait des heures des pépites indés de l'époque autour d'un café…

La nostalgie, camarade.

 

En savoir plus :
Le site officiel de The Radio Dept.
Le Bandcamp de The Radio Dept.
Le Facebook de The Radio Dept.


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 décembre 2019 : Pas de retraite pour le Père Noël

Si vous voulez piocher dans notre sélection culturelle quelques cadeaux pour noël, c'est le moment. Vous pouvez même encore commander quelques tote bags en édition limitées Froggy's Delight ici : Envoi garanti avant noel ! En attendant c'est parti pour du théâtre, des disques, des films, des expos... et même un joli casque de réalité virtuelle à mettre sous le sapin.

Du côté de la musique :

"American Utopia on Broadway" de David Byrne
"Le roi des ruines" de Andoni Iturrioz
Rencontre avec C GEM qui nous offre aussi une session avec son Red Moon Orchestra
"Street talk : Saxophone summit" de Dave Liebman, Joe Lovano et Greg Osby
"Single so over" de Kid Francescoli
"Brutal pop" de Sun
"Big bang" de Les Bons Becs
"Whosampled.com", mix numéro 6 de notre podcast Listen In Bed
"I don't know what i'm doing" de Molto Morbidi
"Aside" de My Imaginary Loves
"Hits hits hits hourra" de Marcel et son Orchestre
"Midnight colors" de Midnight Colors
Et pour finir, un petit tour aux aux 41eme Transmusicales de Rennes
et toujours :
"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Warm" au Théâtre du Rond-Point
"Les Chiens" au Théâtre La Flèche
"L'Entrée en résistance" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Pâtes à l'ail" au Théâtre La Scène Parisienne
"Comme des soeurs" au Théâtre La Scène Parisienne
"Une femme se déplace" au Théâtre des Abbesses
"La Valse d'Icare" au Théâtre Le Lucernaire
"Monsieur X" au Théâtre de l'Atelier
"Dracula, Lecture rock dans la veine de Bram Stocker" à la Maison de la Poésie
"Les Wriggles - Complètement Red" au Palace
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de la Tempête
"Camille contre Claudel" au Théâtre Lepic
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Chanson Plus Bifluorée - Spécial Fêtes" au Théâtre La Bruyère
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Sculptures infinies" aux Beaux-Arts

Cinéma avec :

"The Lighthouse" de Robert Eggers
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"La Wehrmacht, la fin d'un mythe" de Jean Lopez
"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'Amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=