Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Parnell
Ce qu’il en reste  (Wallou Prod)  février 2016

L’histoire commence au lever du soleil, il se sert un café brûlant et sort sa guitare en se regardant dans les volutes. Parnell construit Ce qu’il en reste, tout en douceur et velouté, pendant que le café tiédit, à l’image de l’album, il ne sera jamais froid.

Intimiste, ce premier album de Parnell est un voyage en introspection des sentiments. Une douce musique intérieure flotte tout au long de Ce qu’il en reste, ce qu’il reste des histoires, des rencontres, des vécus.

Une guitare, une voix, quelques percussions, de la mélancolie et un regard rêveur. Parnell sculpte une silhouette de souvenirs à l’imparfait. Son chant est un flow calme et apaisant, évocateur de plaines désertiques et d’horizons muets. Un pont entre ici et ailleurs.

Parnell chante les espoirs et les déboires amoureux : "set me free, c’est sur ces quelques phrases si clairement dites que le malaise s’installe et qu’il envisage la fuite, c’est sur ces quelques mots qu’elle le quitte". "Comptine du cancre" raconte la douleur de la séparation, et de ces derniers mots douloureux laissés en conclusion de souvenirs doucereux.

C’est également en douloureuse douceur qu’il chante la spéculation humaine, cette manie qu’on les gens de bavasser sur ce que font les voisins, sur cette manie de parler à mots couverts, cette manie de lire entre les lignes, cette habitude de vouloir comprendre ce qu’il se passe réellement, cette envie de préserver nos âmes du mal… ("Les non-dits") "mais quand les non-dits se transforment en qu’en dira-t-on, soumis à n’importe quelle interprétation, je ne suis plus maître de moi, plus maître de rien".

Une paire d’escarpins talons hante l’album, c’est pour elle que Parnell élabore son album, avec la glaise d’un amour perdu, rêvé, imaginé… de son fantasme déchu. L’espoir est à une distance que le cœur ne sait pas forcément contenir ("Pour que mon cœur") : "Mais loin des yeux, loin de mon cœur, je ne respire encore que trop peu, avec mes envies d’ailleurs, sans lueur je ne fais pas long feu".

Ce qu’il en reste sera un grand vide si votre cœur se languit pour votre moitié perdue dans l’Eden, Ce qu’il en reste sera une langueur qui pénètrera votre cœur, sans savoir d’où elle vient, sans connaître la destination, ce qu’il en reste est le chemin, une douce mélancolie qui vous enveloppe, comme un manteau de neige laisse l’horizon silencieux, Ce qu’il en reste est un recueillement discret, Ce qu’il en reste est un charmant romantisme désuet.

Pour les soirées d’hiver, emmitouflés, avec une provision de réconforts sucrés, des soupirs et des sourires, des souvenirs et des fous rires, des larmes et des plaisirs simples. L’automne n’a qu’à bien se tenir.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Parnell
Le Facebook de Parnell


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=