Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Wayward Sky
PS4 / PS4 VR  (Uber Entertainment)  octobre 2016

Wayward Sky, sur le papier, est un petit jeu de type point-and-click développé par un studio indépendant au nom un peu douteux par les temps qui courent (Uber Entertainment) à la durée de jeu assez courte et au prix assez bas. Autant d'arguments et de contre-arguments en deux lignes pour avoir autant de raison de l'acheter que de passer à côté.

Pourtant, Wayward Sky a des atouts, et non des moindres, qui devraient vous convaincre d'y jeter un oeil. Et quand je dis un oeil, je veux dire les deux car ce jeu d'aventure est développé spécialement pour le casque VR de Sony et est donc disponible sur PS4 via le Playstation Store (oui, il va falloir s'habituer aux jeux dématérialisés, comme sur Steam, studios indépendants et petit prix obligent) pour moins de 20 euros.

Il est d'ailleurs intéressant de constater que sur le lancement du casque VR, pas mal de studios indépendants ont joué le jeu, peut-être aidés par Sony, peut-être parce qu'ils sont tout simplement excités comme des puces, peut-être parce qu'il est aisé de développer sur VR. Ou peut-être tout cela en même temps... Quoi qu'il en soit, c'est tant mieux car il en sort de belles choses et ce Wayward Sky en fait partie.

Passons vite sur l'histoire : une petite fille, Bess est séparée de son papa sur un village dans les nuages et vous partez à sa recherche en guidant la petite fille. Vous déplacerez votre personnage que vous verrez devant vous en cliquant sur le point d'arrivée et lors des résolutions d'énigmes, vous serez alors plongé dans les yeux de l'héroïne. Relativement classique mais ce qui change réside dans le fait que tout cela est en réalité virtuelle. Vous évoluerez donc dans un environnement que vous voyez entièrement, le monde étant dans les nuages, je vous assure que l'on ressent un certain vertige quand on regarde en direction de la planète d'où l'on vient.

Et puis surtout, graphiquement c'est très beau. Simple, parfois minimaliste mais vraiment classe, on croirait évoluer dans une bande dessinée et l'effet apporté par la profondeur de la réalité virtuelle nous plonge corps et âme dans l'univers du jeu. Par contre, le jeu est court et les énigmes sont relativement faciles et un petit peu répétitives. Mais qu'à cela ne tienne, les 3 ou 4 heures de jeu (si vraiment vous essayez d'avoir tous les petits trophées) vous plongent complètement dans un autre monde et le plaisir de jeu est vraiment là. Ce genre de jeux est parfait pour du VR et apporte un vent de fraîcheur au point-and-click. Encore une fois, on se prend à espérer d'autres jeux dans le style, d'autre histoires, d'autres univers.

Court, facile donc, mais Wayward Sky reste vraiment bluffant de par l'immersion qu'il propose et sa direction artistique vraiment classe. Ce jeu est très mignon et poétique, ça aussi ça change des zombies qui explosent. La re-jouabilité n'est pas forcément excellente mais on y revient de temps à autre, comme on se replonge dans une bande dessinée et pour le même prix. Vivement les prochaines aventures de cette chouette petite famille en tout cas !

 

En savoir plus :
Wayward Sky sur le site officiel de Uber Entertainment
Le Facebook de Wayward Sky


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=