Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lime - L'exagonard
Palais des Glaces  (Paris)  novembre 2016

One man show écrit et interprété par Jean-Hugues Lime

Voilà enfin un grand comique qui doit bien mesurer près de deux mètres, ce qui n'est pas forcément la taille rêvée pour faire du stand up dans des cafés-théâtres bas de plafond. Tout de noir vêtu, avec une fine cravate noire, il ressemble à un rockeur finois à l'image de ceux que l'on voit dans les films d'Aki Kaurismaki.

Pour couronner le personnage, il a un visage de bandes dessinées, mobile, marqué, aux contours qu'on imagine tracés à l'encre de Chine. Bref, Jean-Hugues Lime semble sorti d'une bédé (pour adultes) de Marcel Gotlib (grande période).

Dès qu'il esquisse une mimique des rires fusent. Il y a du clown et du mime en lui et il aurait bien tort de ne pas en profiter. Pourtant, cet ancien du Théâtre de Bouvard, contemporain des célèbres Inconnus et amie de Mimie Mathy, qu'il appelle affectueusement et pour des motifs inavouables par l'acronyme LSD, a depuis ces temps lointains montrer ses talents littéraires. On a pu ainsi lire de lui récemment "L'enfant en fuite", paru au Cherche-Midi, un très beau roman sur les bagnes d'enfant pendant l'Occupation.

Ce faux finlandais est donc un fin lettré et on s'en aperçoit très vite dans son spectacle où il enchaîne les mots d'auteurs qu'il emprunte à l'occasion aux plus grands (tels W.C. Fields).

Mais, il peut également se montrer d'une extrême mauvaise foi pour s'en prendre, par exemple, aux curés qu'il ne peut imaginer que pédophiles. Il n'hésite pas non plus à recourir à de significatifs accessoires, comme une magnifique perruque blonde, non pas hélas pour imiter Brice de Nice, mais pour passer ses nerfs et sa colère sur une femme politique qui en a subi de plus injustes.

Il y a ainsi du Don Quichotte chez ce sang chaud, possédé de temps à autre par une espèce de mélancolie. Car le fil de son spectacle est l'histoire - tiens, tiens ! - d'un comédien qui revient de loin, et qui fait son grand retour sur scène sans qu'on sache très bien s'il ne s'agit pas plutôt de ses débuts.

Champion des losers qui finissent toujours par réussir leur échec, il a la maladresse heureuse. Rien n'est réglé au millimètres près chez ce grand non-professionnel à l'américaine. Et, quand il s'aventure à chanter, on est touché par ce faux chansonnier zombie en orbite qui ne maîtrise pas si mal que ça la scène et son sujet buissonnier.

Enchaînant les sketches et les textes, il emporte sans problème la conviction et les rires qu'il suscite ont le mérite d'être libres et jamais forcés. Chez lui, pas d'effets au quart de tour et toutes les dix secondes. On rit quand on en a envie , toujours en empathie et, au bout du compte, les rires ne s'épuisent pas dans ce spectacle qui n'a que quelques boulons à serrer pour être sur les rails du succès.

On le souhaite à Jean-Hugues Lime qui a bien fait de se faire violence pour re-monter sur scène.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=