Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Fountainhead (La source vive)
Ateliers Berthier  (Paris)  novembre 2016

Comédie dramatique d'après un roman de Ayn Rand, mise en scène Ivo van Hove, avec Robert de Hoog, Janni Goslinga, Aus Greidanus jr., Hans Kesting, Hugo Koolschijn, Ramsey Nasr, Frieda Pittoors, Halina Reijn, Bart Slegers et les musiciens du groupe Bl!ndman.

Le metteur en scène Ivo van Hove, spécialiste de la transposition théâtrale notamment de films, oeuvre pour la première fois sur la matière littéraire avec "The Fountainhead", best-seller en son temps aux Etats Unis mais peu connue en France, écrit en 1943 par la philosophe et romancière Ayn Rand.

Ce roman présente la particularité d'être une fiction destinée au soutien de sa théorie de l'objectivisme, variante du libertarisme, et donc au rejet du collectivisme tel qu'elle avait pu le percevoir en URSS dans son pays d'origine avant son émigration.

Tel qu'il est restitué sur scène avec la collaboration du dramaturge Peter van Kraaij, seuls les rares spectateurs ayant lu l'opus original pouvant tenter une assertion radicale, il relate une histoire d'hommes articulée sur l'acte de création, en l'espèce, dans la discipline de l'architecture considérée comme le premier des arts majeurs, dont il est aisé de comprendre l'analogie avec le théâtre, en un temps où le metteur en scène-créateur est pris en étau entre sa quête artistique personnelle et l'exercice d'un métier dépendant de contingences matérielles, depuis la politique de subventions au succès public et donc commercial, qui a suscité l'intérêt de Ivo van Hove.

Elle est ordonnée autour du personnage central d'un l'architecte novateur, incorruptible et intransigeant se refusant à toute compromission, notamment au nom de l'intérêt commun, qui devient, pour les suppôts du conformisme et de la bien-pensance humaniste, un homme à abattre qui n'est pas sans rappeler l"ennemi public ibsenien.

La démonstration philosophico-politique se décline en une pluralité d'intrigues. En premier lieu, une rivalité professionnelle entre Howard Roark (Ramsey Nasr), architecte créatif avant-gardiste dans la lignée du mouvement "La Prairie School" prônant une architecture organique par intégration de l'habitat à l'environnement et Peter Keating (Aus Greidanus jr.), architecte sans talent mais arriviste et opportuniste sans scrupules.

Ensuite, une lutte idéologique menée par des personnages influents et/ou puissants, Gail Wynand (Hans Kesting), magnat de la presse à tabloïds pratiquant le nivellement par le bas pour qui le chiffre des ventes de son journal "The banner" est symbole de réussite personnelle et de revanche sociale, atteint d'une soudaine soif de rédemption suicidaire, et Ellsworth Toohey (Bart Slegers), journaliste et critique en architecture, machiavélique apôtre du collectivisme non pour le bonheur de l'homme mais comme méthode d'asservissement du peuple.

Enfin, une intrigue amoureuse déclinée sur le mode romantique de l'amour passionnel et tragique entre deux êtres épris d'absolu, Howard Roark et une séduisante femme atypique Dominique Francon (Halina Reijn), journaliste au Bannerfille d'un architecte réputé.

Incluant des insertions doctrinales profératoires de l'auteure dont certaines, telle celle qui dénonce le laminage des classes moyennes productives au profit de ceux qu'elle qualifie de parasites et d'incompétents, entendre les assistés d'aujourd'hui, s'avèrent subversives au regard de la pensée commune contemporaine confite dans l'altruisme, la partition s'avère passionnante.

Elle se décline essentiellement en scènes de confrontation bilatérales qui constituent de belles scènes à jouer pour les comédiens qui occupent l'espace scénique en avant-scène prévu par le scénographe Jan Versweyveld qui se double d'un deuxième espace à l'arrière lequel est installé un impressionnant, et dispensable, arsenal pseudo-technique empli de machines et des "instruments" du groupe Bl!ndman qui assure l'habillage musical.

Parfaitement maîtrisée, la mise en scène cinétique est convaincante, nonobstant quelques longueurs illustratives, fussent-elles celles des magistrales vidéos en plongée de Tal Yenard qui retracent les élans torrides des amants comme la sensualité trouble de la protagoniste féminine.

Ivo van Hove dirige toujours efficacement les comédiens de la troupe du ToneelGroep Amsterdam, dont il est le directeur, et la qualité de leur interprétation est essentielle à la réussite de cette immersion réflexive dans la force fatale des passions sur fond de choix de société.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=