Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eclairage intime
Ivan Passer  novembre 2016

Réalisé par Ivan Passer. Tchécoslovaquie. Comédi. 1h11 (Sortie le 16 novembre 2016 - Première sortie ). Avec Zdenek Bezusek, Karel Blazek, Vera Kresadlova, Jan Vostrcil et Jaroslava Stedra.

Dans le renouveau du cinéma tchèque, Ivan Passer a joué un rôle majeur qu’on a peut-être oublié ou sous-estimé au profit de Milos Forman ou de Jiri Menzel.

Pourtant, il est le co-scénariste de "L’As de Pique" (1963) et des "Amours d’une blonde" (1965) de Milos Forman, les deux films fondateurs de la Nouvelle Vague tchèque, avec, justement son propre film, "Eclairage intime".

Cette délicieuse petite escapade campagnarde d’un grand violoncelliste qui vient jouer dans l’orchestre du bled où vit désormais l’un de ses vieux copains de conservatoire reste, cinquante ans après, d’une étonnante fraîcheur.

Dans "Eclairage intime" d’Ivan Passer, il ne se passe pas grand-chose d’autre que la vie d’une petite famille pas très concernée par le socialisme réel. Les enfants sont farceurs, le père porté sur la bouteille. Les repas ne se passent jamais comme prévus et, à tout moment, on improvise ou l’on peut improviser.

"Eclairage intime" est un film culotté qui ose dire qu’on peut vivre dans son petit coin sans se préoccuper du reste, sans savoir même peut-être dans quel régime politique on est théoriquement en train de vivre. On conçoit forcément que ce n’est pas très "catholique" dans une république socialiste.

Ce qui choque encore plus les grognons du régime, c’est l’optimisme du film, loin des pensums patriotiques qui formaient le quotidien cinématographique des spectateurs des pays de l’Est.

Léger comme une bulle, ce film de mauvais élève paresseux n’arrive même pas à atteindre les 90 minutes réglementaires et rend son tablier au bout de 72 minutes d’échappée belle.

72 minutes de petit bonheur saisi par un cinéaste heureux de filmer en contrebande un joli moment où la vie et l’art sont en parfaite harmonie.

Petit chef d’œuvre d’hier, "Eclairage intime" d’Ivan Passer n’admet toujours pas les superlatifs. Cette petite fugue mineure dégage encore un parfum de liberté qu’on aimerait voir imprégner plus de films d’aujourd’hui.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=