Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Avare
Théâtre Artistic Athévains  (Paris)  novembre 2016

Comédie de Molière, mise en scène de Jacques Osinski, avec Christine Brücher, Clément Clavel, Jean-Claude Frissung, Delphine Hecquet, Marie Potonet Alice Le Strat, Alain Payen, Thibault Vinçon et Arnaud Simon.

Jacques Osinski met en scène "L'Avare" de Molière, tragi-comédie à l'heureux dénouement matrimonial, non comme une farce "bon enfant" stigmatisant le personnage-titre érigé en vilain dindon légitimement épinglé.

Mais, avec la collaboration de la dramaturge Marie Potonet, raclant le texte jusqu'à l'os, procédant à une efficace contextualisation contemporaine, qui confirme l'intemporalité de l'opus original, et écartant toute approche manichéenne et monolithique des personnages, il met en exergue sa thématique majeure, celle de l'argent, déclinée dans un cercle intime qui déboulonne le mythe de la famille idéale et aimante.

Il en livre une lecture aussi claire que pertinente qui, si elle n'exclut pas la névrose obsessionnelle du personnage-titre, la décrypte tant comme une passion maladive qu'objet transitionnel et l'inclut dans une dimension de critique sociale par immersion dans l'univers impitoyable d'une famille "noeud de vipères" et d'une société contaminée par la dérive capitaliste de la financiarisation.

Le mariage arrangé de la fille et le projet de mariage du père avec la jeune femme convoitée par le fils cristallisent une situation conflictuelle générée par l'autoritarisme d'un pater familias qui, de surcroît, ne lâche pas les cordons de la bourse et maintient sous sa coupe une descendance-parasite qui piaffe d'impatience de jouir par anticipation de son futur héritage.

Barbon avare, père saturnien et autocrate violent, mais également homme profondément seul, malade et anxieux, Harpagon (Jean-Claude Frissung) s'accroche à sa "cassette", sa seule raison de vivre et de survivre et moyen de pression face à des proches qui ne l'aiment pas et ne pensent qu'à sa mort ou, pour le moins, à du moins à le délester de son magot ce qui n'est pas sans incidence sur l'origine de sa méfiance paranoïaque.

Ainsi en est-il de ses rejetons, Cléante (Arnaud Simon) qui n'en finit pas de "tuer le père", et de La Flèche (Clément Clavel) son serviteur "chien truffier" d'écus, et Elise (Alice Le Strat).

De même pour de l'amoureux de celle-ci, Valère (Thibault Vinçon), manipulateur flagorneur et cynique, de Frosine (Christine Brücher), entremetteuse d'affaires qui monnaie ses talents d'intrigue et d''industrie. Seul le plébéien ancillaire Maître Jacques (Alain Payen) ne participe à l'assaut rêve de curée même s'il quête quelque monnaie pour sa pitance et celle de ses chevaux.

Dès lors, dans le salon "pièce à vivre" de style minimalisme scandinave des années 1960 dépourvu de convivialité car vide à l'exception d'une chaise, élaboré par Christophe Ouvrard, la partition, débarrassée de ses inflexions farcesques et amputée de son fantaisiste "happy end", ressort à la comédie noire aux accents tragiques qui exclut Harpagon du monde des vivants, l'enfermant dans un désarroi absolu sans doute prémisse psychotique.

Sur scène, jamais de numéro d'acteur ni de débauche d'humeurs avec Jacques Osinski qui n'oeuvre pas dans le théâtre "chromo". Ni, pour l'interprétation, soigneusement maîtrisée, notamment avec Jean-Claude Frissung, comédien qui partage sa route théâtrale ("Don Juan revient de guerre","Ivanov", "Orage"), et son incarnation magistrale de Harpagon dont il révèle tous les aspects de la personnalité ambivalente.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=