Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Tit' Nassels
En plein coeur  (At(h)ome)  octobre 2016

D’origine stéphanoise, ils n’oublient jamais de saluer la ville aux sept collines qui les a vu grandir.

Les Tit’ Nassels, vingt ans qu’ils musiquent en duo, sans fausse note. Ils traversent l’océan des mélodies à la proue d’un navire parfaitement étanche, loin des rivages paparazzeux et des scènes obséquieuses. Sophie la fille et AxL le garçon représentent la fraîcheur de ce qu’on peut faire de mieux en musique gauloise, accompagnés de David Granier à la batterie et Romain Garcia à la basse, en avant toute !

Toujours un peu distraite, la première écoute laisse une empreinte d’enthousiasme légèrement cynique, avec des rythmes de basse endiablés et des envolées de cordes moelleuses tout à fait mélancoliques (comme il devait pleurer celui qui inventa le violon…). Et puis vient la seconde écoute plus subjective, plus décisive, vrai poète ou amateur de rime basket-piquette ?

"Amour ou haine, quitte à choisir, je prends le moins pire, je préfère crever d’amour debout que de mourir seul sur le champ d’honneur" ("En plein cœur"). Voilà qui ressemble un peu plus à l’humain que l’héroïque mourir-pour-des-idées. Les Tit’Nassels ne sont pas des héros non, et ils ne nous font jamais culpabiliser de ne pas en être.

Beaucoup de tendresse se dégage des mots de Sophie et Axl, pas de jugement facile, un regard triste sur ce que nous avons créé : "La guerre ne peut pas être sainte comme dirait Papa" ("J’ai tout oublié"), "c’est le temps des croisades où l’amour rétrograde, une époque bien maussade où la haine prend du grade, j’ai tout oublié, que tuer pour des idées ça rendait les mains sales et que mourir pour Dieu ça lavait pas les âmes". Eux aussi ont vu le regard des enfants se voiler quand ils ont compris nos sanglantes croisades.

Leur force est d’insuffler à la fois l’espoir et de semer des pâquerettes de la liberté au sommet des tiges du pessimisme morose (pas forcément ambiant d’ailleurs). La mélancolie inspire les textes, mais ne s’y installe jamais : "Dans ma forteresse bétonnée de tendresse, jamais je ne laisse rôder les vautours, ceux qui à la moindre preuve de faiblesse, tracent des cercles dans mon ciel de haine plutôt que d’amour" ("J’écris"). Ce n’est pas rien de lutter contre les pigeons colporteurs et Les Tit’Nassels nous conviennent dans leur bastille fleurie.

Le combat n’est pas mené sans humour, ingrédient essentiel du verbe des Tit’Nassels "Si je porte des croc en bermuda, écoute Sardou en Dacia…. Quitte moi… Si je vote pour Marine Le Pen, ben là je me quitte moi-même" ("Quitte-moi"), ou l’argument de la séparation qui tue "Si je me coiffe comme Benzéma, quitte moi"… hihihi.

Sophie et AxL jouent avec les mots, les textes sont riches de quiproquos et de double sens, la langue française peut fatiguer avec ses expressions jetables à utiliser circonstances, ses adages et ses proverbes. Eux choisissent de la magnifier en manipulant allègrement les verbes et les adages. Ce qui donne une déclaration d’amour pour le moins originale : entre tradition désuète et sens figuré : "J’avais demandé ta main, je m’étais même mis à genoux, toi t’as fait celle qui n’entend rien, alors je l’ai coupée du coup… Depuis je me sens mieux ça va bien de ma poche tu caresses mes genoux… Sur mes doigts je compte jusqu’à quinze" ("Ta main").

Entre humour triste et légèreté sérieuse, Sophie et AxL frappent élégamment la sphère musicale avec En plein cœur, frappe là où il fait bon, et tire là où il fait gris. Car nous sommes faits de ça, une lutte constante entre plus et moins, nous sommes le bourreau de nos malheurs et le bâtisseur de notre bonheur, et il est tellement plus doux d’avancer en musique.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Les Tit' Nassels
Le Facebook de Les Tit' Nassels


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=