Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Carnival Games VR
PS4 VR  (2K Games)  octobre 2016

2K Games est un de ces éditeurs qui comptent dans le monde du jeu video et dont le catalogue de jeux AAA impressionne.

Outre l'incontournable NBA 2K chaque année, on trouve les excellents BioShock ou encore Mafia dont le trosième épisode tout juste sorti n'a pas reçu les honneurs de la presse.

C'est donc un peu une surprise de voir au milieu de tous ces jeux premium apparaître une sorte de party game (qui n'en est pas réellement un) dédié à la VR et au look bon enfant.

Il semble évident que les gros éditeurs vont tenter l'aventure VR évidemment. Ubisoft propose déjà le très chouette Eagle Flight, et Resident Evil est notamment annoncé pour janvier chez Capcom. 2K fait cependant partie des tous premiers gros éditeurs à proposer une expérience de jeu en VR. Vrai enthousiasme ou flair de l'opportunité, peu importe, Carnival Games VR est sans doute pour eux une façon de tester le marché.

Loin de Bioshock ou Mafia, Carnival Games propose un univers visuel joyeux, à la Nintendo pourrait-on dire. Ce qui pour un jeu de fête foraine est une excellente idée. Car oui c'est un jeu qui regroupe une multitude de petits jeux de fête foraine, et non ce n'est pas un party game au sens où on ne peut pas jouer à plusieurs en simultané.

L'univers graphique choisi est donc parfait pour la réalité virtuelle. Pas trop réaliste, un peu cartoon, le résultat est excellent en terme de rendu dans le casque. Lignes claires, pas de flou gênant, des graphismes frais et agréables. Vraiment premières impressions dès l'écran titre plutôt très bonnes. Mais après ?

Après c'est la fête. On se balade dans cette foire cartoonesque de stand en stand et on joue pour gagner des tickets qu'on échange contre des lots ou contre de nouveaux stands à débloquer. Simple comme bonjour, à la portée de tous. Rien à dire.

On prend vite le jeu en main avec les deux PlayStation Move qui figurent vos mains et on prend vite plaisir à dégommer les bidons de lait avec des balles, les cibles mouvantes au pistolet à fléchettes et... pas grand chose d'autre au début. Car en effet, plus on participe à des jeux (et meilleur on est) et plus on gagne les tickets pour débloquer les attractions. Sympa mais frustrant car il y en a vraiment peu au début.

Ceci dit, ça va assez vite et l'ensemble reste assez ludique bien que lassant si on ne change pas d'attraction très souvent car cela reste des minis jeux façons Wii. Du coup, si vous voulez jouer avec vos amis, pensez à pratiquer un peu avant histoire d'avoir quelques jeux déjà débloqués.

Car oui ce Carnival Games, bien que n'étant pas un party game au sens multijoueur du terme, restera plus drôle entre amis et sera sujet à nombre de situations marrantes. L'échange du casque n'étant pas compliqué pour passer d'un joueur à l'autre tant que le casque et les manettes sont visibles par la caméra, chacun pourra y aller de son épreuve.

La caméra d'ailleurs, parlons-en, car parfois elle perd un peu la boule, surtout celles des PlayStation Move en fait et vos lancés de balles ou de fléchettes risquent souvent de finir en une balle qui disparaît complètement ou en fléchettes dans le pied. De même pour l'escalade, idéalement à jouer debout mais si votre caméra est trop basse ou que vous êtes trop grand - le message vous indiquant que vous êtes hors de la zone de jeu - sera votre compagnon de route, gâchant le plaisir. Il faut presque prévoir de disposer caméra et joueur différemment selon les épreuves, ce qui est un peu dommage mais d'un autre côté, évite de brider le gameplay.

Gameplay fait de grands gestes en tout sens, vous l'aurez compris. Lancé de balles, tir au pistolet, rattrapage de pizza sur un plateau, escalade, train fantôme, courses de petits chevaux ne sont que quelques attractions qui vous attendent au milieu de cette grande fête drôle et colorée.

Quelques bémols tout de même comme le fait de devoir gagner des tickets par zone pour débloquer les attractions de la dite zone, le Monsieur loyal que l'on a rapidement envie de détruire à coup de fléchettes, la zone de jeu qui regroupe tous vos trophés que l'on peut balancer sur des trampolines (sic) sans que le but ne soit jamais très clair et la nécessité de recalibrer souvent la manette.

En revanche, c'est vraiment très joli et agréable à voir et à jouer longtemps. Le parti pris du cartoon étant excellent, évitant le photo réalisme qui aurait forcement enlevé du fun et sans doute piqué les yeux. Là, pas de nausée, juste le risque de se cogner un peu au mur ou renverser un verre. Pas le jeu du siècle, mais un bel effort de 2K pour montrer les possibilités de la VR en faisant passer des minis jeux simples dans une autre dimension grâce à l'immersion offerte. Peut-être 10 euros de trop pour être le rapport qualité prix parfait mais ne boudons pas le plaisir d'une fête foraine sans l'odeur de gras de la cabane à churros !

Allez, je retourne balancer des balles dans la tête de Monsieur Loyal !

 

En savoir plus :
Carnival Games VR sur le site officiel de 2K Games
Le Facebook de 2K Games


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=