Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Amoureux de Shakespeare
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  novembre 2016

Comédie conçue par la Compagnie des Mauvais Elèves d'après Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, mse en scène de Sirley et Dino, avec Valérian Béhar-Bonnet, Elisa Benizio, Bérénice Coudy et Antoine Richard.

Dans l'Angleterre des années 60, quatre jeunes gens s'en vont pique-niquer en forêt. Le groupe est uni par la pop rock britannique et des sentiments amoureux pas toujours réciproques : Lysandre et Hermia sont amoureux, tandis que Demetrius repousse Helena pourtant éprise de lui car il n'a d'yeux que pour Hermia.

La nuit venue, les Pucks, des esprits de la forêt, outrés par l'attitude de Demetrius, entreprennent de lui faire absorber un filtre d'amour afin de faire naître en lui un désir ardent pour Helena. Mais le hasard et la maladresse des Pucks bousculeront le plan échafaudé par les petits êtres magiques.

Avec "Les Amoureux de Shakespeare", la troupe des Mauvais Élèves offre aux spectateurs une adaptation très très très libre du "Songe d'Une Nuit d’Été". D'une part, les quatre comédiens concentrent leur attention sur l'histoire des amoureux dans la forêt alors que la pièce de Shakespeare comporte d'autres développements.

D'autre part, ils se recentrent sur les thèmes baroques de la pièce de Shakespeare : l'inconstance du sentiment amoureux, l'impuissance face aux forces supérieures et le jeu entre animalité et humanité.

De même, le folklore qui traverse la pièce originale est retranscrit dans les années 60 par l'apparition des chansons pop que les quatre comédiens interprètent a cappella en intermède durant le spectacle. Ainsi on les entendra jouer à leur manière des classiques des Beatles, des Lovin' Spoonfull, de Mungo Jerry ou encore des Kinks.

Après "Les Amoureux de Marivaux" dans lequel ils reprenaient des tubes français des années 70 ou leurs interventions dans le "Cabaret Deret", les acteurs de cette jeune troupe confirment donc que leur culture musicale est aussi riche que variée. 

En ne retenant qu'une partie du texte de Shakespeare, en écrivant eux-mêmes les interventions de Pucks et en y intégrant des chansons, les Mauvais Élèves transforment la pièce originale de Shakespeare en une farce débridée et décomplexée.

Le jeu des deux garçons de la troupe, Valérian Béhar-Bonnet et Antoine Richard, va chercher son inspiration dans la gestuelle d'Harold Lloyd ou de Buster Keaton. L'attitude de Bérenice Coudy fait référence au style Audrey Hepburn. Elisa Benizio, quant à elle, entraîne les spectateurs dans un voyage intertemporel tellement elle semble sortir tout droit d'un conte du "Cabaret Citrouille", spectacle créé il y a presque vingt ans par ses parents, les duettistes Shirley et Dino.

La mise en scène de Shirley et Dino est d'ailleurs impeccable. Ils utilisent parfaitement l'espace du plateau, très long et peu profond. Le rythme est enjoué et les courtes scènes qui coupent le rythme de l'action principale, interprétations décalées de classiques de la pop anglaise ou les interventions comiques des Pucks, attirent le spectateur dans la folie des acteurs.

Le jeu complaisamment forcé des comédiens est une touche que la Compagnie des Mauvais Élèves partage avec leurs aînés d'Achille Tonic, qui dans "Les Amoureux de Shakespeare" peut néanmoins parfois apparaître comme une recette trop systématique.

Cependant leurs inventions dans le comique de gestes et les délirants intermèdes chantés sont irrésistibles. Impossible alors de s'empêcher de rire devant cette relecture furieusement décalée du classique de Shakespeare.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=