Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Circuit ordinaire
L'Auguste Théâtre  (Paris)  novembre 2016

Comédie dramatique de Jean-Caude Carrière, mise en scène de Audrey Sourdive, avec Fabien Floris et Pascal Loison.

Pièce à suspense en forme de huis-clos à deux personnages, "Le Circuit ordinaire" de Jean-Claude Carrière constitue un modèle du genre.

Tant par sa maîtrise dramaturgique et sa judicieuse concision, un format court qui évite notamment l'écueil du "ventre mou", que par son acuité sur une thématique intemporelle, celle de la délation institutionnalisée attachée aux régimes bureaucratiques du passé comme aux dystopies futuristes sans être toutefois exempte de résonance contemporaine.

Un militaire, qui exerce la fonction de commissaire de police, reçoit un dénonciateur professionnel, un "rapporteur" de longue date qui agit en informateur parallèle moyennant quelques subsides primordiales en temps d'économie de subsistance, pour instruire son dossier. Car, arroseur arrosé, le quidam fait à son tour l'objet de graves accusations.

A partir de cette situation qui confine à l'absurde et d'un interrogatoire qui évolue en confrontation, Jean-Claude Carrière a élaboré une partition machiavélique à la construction époustouflante sur le mode échiquéen du jeu du chat et de la souris, et au dénouement aussi inattendu qu'imprévisible, même par le spectateur le plus sagace.

De plus, il procède, par illustration incarnée, à la dissection du mécanisme de la délation comme outil de gouvernance, la détention d'informations étant le noeud de la guerre, l'arme du totalitarisme et l'instrument de la tentation sécuritaire, à l'analyse de la culpabilité universelle et au décryptage des motivations du dénonciateur.

Un décor minimaliste, un bureau et quelques armoires administratives en trompe-l'oeil, la mise en scène sobre de Audrey Sourdive et le jeu juste des comédiens qui opèrent en parfait binôme, concourent à la réussite de ce spectacle

Raideur de bon aloi, froideur glaçante de celui qui manie le couperet, Pascal Loison campe parfaitement l'un des rouages de la toute puissance étatique. Profil bas, louvoyant entre soumission et culpabilité, Fabien Floris excelle dans le rôle tout en nuances du rapporteur.

Donc à voir absolument.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=