Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ghinzu - Millionaire
Olympia  (Paris)  13 juin 2005

Emmené par Tim Vanhamel, Millionaire assure la première partie du concert de Ghinzu ce soir à l'Olympia. C'est dans une salle pas encore comble, mais déjà surchauffée que résonnent les premiers accords de guitare de l'ancien musicien de dEUS.

Et dès le départ, aucun doute n'est permis, c'est du rock pur jus qui nous est servi ce soir.

La formation d'abord, classiquement rock : basse, guitare batterie et chanteur guitariste pour emballer le tout.

 

 

 

 

 

Mettez quatre musiciens sur scène, arrosez copieusement avec un bon gros son qui dépote (à noter à ce sujet la tête d'ampli originale de Tim, ça ressemble à un Marshal, mais…), saupoudrez l'ensemble d'un talent indéniable et vous obtenez immédiatement une réaction explosive : vos pieds se mettent à battre frénétiquement le rythme, vous avez du mal à retenir un déhanchement qui s'amorce et vous vous prenez une énorme dose d'énergie à l'état brut. Ca fait un bien fou !

La prestation durera une petite heure, sans le moindre intermède, sans prise de parole ni explications superflues.

A quoi bon, tendez l'oreille, écoutez les riffs de gitares et les lignes de basses et tout est dit !

Si vous n'avez toujours pas compris, changez de crémerie !

C'est net et efficace !

Millionaire devrait être prescrit par tout médecin afin traiter les coups de blues, déprimes et autres grosses fatigues. Ça vous regonfle instantanément !

Ghinzu est une marque de couteau japonais. Ghinzu est un groupe de rock belge. Aujourd'hui les groupes venus de Flandres (dEUS, Mud row, Millionnaire, Girls in Hawaï) valent bien leurs bières.

Affûtés comme pas deux, Ghinzu coupe court à toute discussion et tranche avec l'ensemble des groupes aseptisés. Tièdes pour la plupart, comme une mauvaise bière justement.

Qu'attendre d'un concert de Ghinzu à l'Olympia en 2005 alors ?

Qu'il soit pétillant, qu'il fasse des bulles et qu'il monte à la tête.

Et dieu sait que les alcooliques présents ce soir en ont eu pour leur argent…Déversés comme un flot limpide, les titres "Blow" et "High voltage queen" mettent d'emblée la pression du bon endroit.

Au niveau du cœur. Et la tension monte encore…

Après réflexion, on est en droit de se demander si le spectacle est sur la scène ou dans la salle…Le public est bouillonnant, prêt à exploser, connaît toutes les chansons par cœur et réagit aux premières notes de chaque intro.

Et on se surprend subitement à regarder cette foule avec émerveillement lorsque "Do you read me" explose enfin, comme une bonne bouteille de champagne justement.

"Mon père est dans la salle ce soir, cette chanson est pour lui". John le chanteur/pianiste/entertainer annonce la couleur et lance un "Blue suede shoes" diabolique à souhait et ramène tout un public dans les early 60' .

Deux heures de concerts et Ghinzu souffle encore le chaud et le froid, lorsque, pour le premier rappel d'une longue série, John s'installe au piano pour un "Sweet love" sensible et sensuel.

Et sans surprise, la foule féminine est acquise, elle veut voir le beau John se déshabiller. Tout nu.

Pas besoin d'en arriver là pour comprendre que Ghinzu est un groupe sans artifice qui travaille l'émotion et les mélodies au corps.

Pour finir sur un "Purple rain" eletro-trash, désossé jusqu'à la moelle. Dans un joyeux bordel évidemment.

Après Ghinzu, il sera plus dur de faire des blagues sur les belges.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blow de Ghinzu
La chronique de l'album Electronic jacuzzi de Ghinzu
La chronique de l'album Mirror Mirror de Ghinzu
Ghinzu en concert à La Boule Noire (13 septembre 2004)
Ghinzu en concert au Normandy (3 novembre 2004)
Ghinzu en concert à l'Elysée Montmartre (1er février 2005)
Ghinzu en concert à l'Antipode (1er avril 2005)
Ghinzu en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Ghinzu en concert au Fil (8 avril 2009)
Ghinzu en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Art Rock 2010
Ghinzu en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
Ghinzu en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
L'interview de Ghinzu (24 mars 2009)
Millionaire en concert au Nouveau Casino (14 octobre 2005)

Crédits photos : Laurent (plus de photos sur Taste of Indie) qui a également chroniqué Millionaire


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=