Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une Chambre en Inde
Théâtre du Soleil  (Paris)  décembre 2016

Création collective du Théâtre du Soleil dirigée par Ariane Mnouchkine.

Coincée en Inde et sans directeur, parti à la suite des attentats après lesquels il se sentait impuissant, une troupe théâtrale doit créer un spectacle à partir de rien.

Tel est le point de départ de ce nouvel opus du Théâtre du Soleil qui, après Shakespeare et "Macbeth", revient à ses origines et explore à nouveau la création théâtrale avec une allégresse qui fait plaisir à voir.

Pour "Une Chambre en Inde", Ariane Mnouchkine a décidé d'immerger toute son équipe, comédiens, techniciens et intervenants, à Pondichéry pour le début de la résidence de création. Le spectacle s'est donc nourri pas à pas des influences croisées sur place comme par exemple le Theru koothu.

Proche du Katahkali mais destiné aux basses castes, le Theru koothu, forme de théâtre populaire né dans le sud de l'Inde, génère magnificence au spectacle à qui il restitue les origines millénaires du théâtre, lui conférant par la même occasion, âme et légitimité.

C'est d'une évidence incontestable dans cette nouvelle épopée née d’une création collective (aidée par Hélène Cixous) où costumes chatoyants, mouvements et musique emportent littéralement le spectateur dans une ambiance exotique et quasi rituelle.

Le décor unique de la chambre (mais une chambre indienne aux nombreuses fenêtres laissant passer la lumière et entrevoir le jardin) est le lieu de toutes les visions de Cornelia (formidable Hélène Cinque), la metteuse en scène restant à la tête de la compagnie, accablée dans son lit et assaillie par une kyrielle de questions.

En pleine période d’attentats en France, de quoi faut-il bien parler dans le spectacle ? De la guerre ? De l’environnement ? De la place des femmes dans la société (notamment en Inde ou en Arabie Saoudite) ? De l’utilité du théâtre aujourd’hui et de son avenir ?

Autant de thèmes qui se bousculent et qui prennent des formes diverses : des images d’actualité surgissent et disparaissent, un nageur alarmiste part étudier les nappes phréatiques en plongeant à travers le plancher, Tchekhov vient en médecin à son chevet (assisté des trois sœurs)…

Pour dire avant tout avec plein d’humour et une bonne dose d’autodérision ce qui est important aujourd’hui.

Et parce que le grand William Shakespeare (apparu par la fenêtre avec son page) confie à Cornelia le regret de ne pas s’être assez moqué des méchants dans ses pièces, les visions de celle-ci se font aussi graves que clownesques : les talibans sont des pieds nickelés et un tournage de propagande pour Daesh tourne à la débandade. Le rire vient comme rempart contre l’horreur.

On ne s’ennuie pas au fil de ces quatre heures et même (et c’est l’unique réserve) si l’on peut regretter le manque de "texte" (si ce n’est le discours final bouleversant du film de Charlie Chaplin "Le dictateur»).

On savoure avec bonheur ce grand spectacle populaire qui réunit plus d’une trentaine d’artistes sur scène (ce qui devient rarissime de nos jours) et témoigne une fois de plus de l’extraordinaire vitalité de la troupe du Théâtre du Soleil, Ariane Mnouchkine en tête, applaudie chaudement par un public debout, qui célèbre le théâtre dressé fièrement face à la barbarie en un magnifique hommage plein d’espoir.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=