Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce AlunaGeorge
I Remember  (Island records)  septembre 2016

Il y a encore quelques années, nous nous extasions face au polymorphisme musical qui envahissait les ondes. Le R'n'B et le hip-hop se découvraient des atomes crochus avec la pop et l'electro et le monde criait au génie à chaque nouvelle partition hybride.

Fin 2016, la transition est complètement digérée et on ne s'étonne plus des mélanges des tonalités (c'est même l'inverse qui tend à surprendre), mais que reste-t-il aux artistes qui ont présidé à ce chambardement ?

Dans le cas d'Aluna Francis et George Reid, il est question de talent. Si les deux anglo-saxons n'ont pas cessé de squatter nos conduits auditifs à l'aide du remix de "You Know You Like It" remanié par Dj Snake, leur nouvel opus, I Remember, prend la forme d'un album longuement travaillé.

Plus assuré et plus confiant, le duo dessine des productions alternant des ambiances "chill" et "danceflooresque" ("Hold Your Head High", "Mean What I Mean").

Le ton mutin d'Aluna est toujours au rendez-vous et George souligne parfaitement celui-ci avec des productions plus joueuses que jamais. Et si le R'n'B issu des années 2000 est toujours au rendez-vous (c'est presque une signature), il accueille plusieurs éclats rythmiques empruntés à l'euro dance des années 90's ("Jealous"). L'electro n'est donc plus le seul moteur dissimulé derrière les productions de George.

D'ailleurs, c'est la diversité qui préside à cet opus. Si Aluna aligne toujours des refrains efficaces (aussi entêtants qu'ils sont simples à retenir), on apprécie la multiplicité des sons s'enchaînant sur un même titre ("Not Above Love"). Plus ancré dans une musicalité street que jamais, le duo aligne sans effort les tubes et ne connaît aucun ralentissement.

Mais il ne s'agit pas d'une réelle surprise puisque dès le départ, les singles "I'm In Control" et "Mean What I Mean" agissent comme un véritable power duo, porte bannière de cet appétant I Remember.

Tout en fluidité, le duo ne se remémore pas que des histoires d'amour fanées, mais toute la mythologie musicale qui est aujourd'hui l'épine dorsale d'AlunaGeorge. Du dancehall au R'n'B en passant par le dub et la pop, I Remember se découvre comme un hommage vibrant aux sous-cultures qui ont fait vibrer les jeunes années du duo. Donc, non on ne réinvente pas la roue, ni même l’eau chaude, mais la mécanique continue de tourner et le mercure n’a clairement pas l’envie de redescendre !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Body Music de AlunaGeorge
AlunaGeorge en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
AlunaGeorge en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre

En savoir plus :
Le site officiel de AlunaGeorge
Le Soundcloud de AlunaGeorge
Le Facebook de AlunaGeorge


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=