Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Donny Mc Caslin
Beyond Now  (Motéma-Membran)  novembre 2016

Who Can I Be Now? L’année aura commencé avec un disque superbe suivi d’une terrible nouvelle et se termine avec un autre excellent album. Les liens entre ces deux disques sont David Bowie et le saxophoniste Donny Mc Caslin.

Le deuxième jouant sur l’album du premier via l’ensemble de Maria Schneider , le premier influençant musicalement le second tout en lui donnant confiance en un gout pour l’ouverture, pour les aventures et pour le refus du sur place esthétique. L’alpha et l’oméga. Une histoire de cycle.

Tout comme David Binney, Ben Wendel, Jerome Sabbagh, Noah Preminger, Raphael Imbert, Jon Irabagon (Kamasi Washingtion est sciemment non cité) le saxophoniste Américain symbolise l’envie d’aller de l’avant, de dépasser les limites technique de son instrument ou d’un style qu’il participe à moderniser. La musique ne devrait être qu’un en avant…Sans renier un héritage post bop Donny Mc Caslin n’hésite pas avec son groupe qui comprend Mark Guiliana à la batterie et Jason Lindner aux claviers, deux autres musiciens ayant participés à Blackstar à faire rencontrer musique jazz, improvisation et musiques électroniques.

Casting For Gravity et Fast Future étaient de belles claques (cette incroyable rencontre entre le jazz et Aphex Twin ou Boards of Canada), Beyond Now est une droite, gauche crochet. S’il est un hommage à David Bowie, on le retrouve par le biais de deux reprises ("Warszawa" et "A Small Plot Of Land", auxquelles il faut ajouter "Coelacanth 1" de Deadmau5 et "Remain" de Mutemath ) via quelques citations ou réminiscences(ce son de clavier dans "Shake Loose", dans "Beyond Now" ou "Bright Abyss"), par l’évocation de Brian Eno qui pourrait être pensé également comme un fil rouge.

Mais l’esprit de Bowie y brille surtout par cette envie de refuser toutes concessions et de donner le meilleur de soit même. Avec ce disque Mc Caslin nous emporte dans un tumulte, on peut parler même parfois d’une réelle violence où l’intensité n’a d’égal que la densité (ce crescendo et cette montée chromatique au saxophone dans "A Small Plot of Land" n’est qu’un exemple parmi tant d’autres…). Les thèmes sont pensés de manière plus pop, et grâce à leur sacré supplément d’âme deviendront surement des standards. Avec son son ample au timbre de velours, une façon de phraser incroyable, sa virtuosité (jamais gratuite) et son lyrisme, sa production clinquante (trop peut être seul bémol de ce disque, certains reprocheront aussi peut être à raison un coté premier de la classe parfois un peu lourd) sa science du groove (si terriblement dansant parfois) héritière du jazz rock et de "Tony" Williams (avec la même importance pour leur leader) ou Elvin Jones , son ouverture esthétique et sa recherche sonore Donny Mc Caslin et son ensemble ouvrent de belles perspectives.

So let’s dance…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blow. de Donny McCaslin
Donny McCaslin en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)


En savoir plus :
Le site officiel de Donny Mc Caslin
Le Facebook de Donny Mc Caslin
La chaîne Youtube de Donny Mc Caslin


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=