Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nicolas Vidal
Les Nuits Sereines N'Existent Pas  (AutoProduit / Kiss Kiss Bank Bank)  décembre 2016

Nicolas Vidal, auteur en 2011 d’un premier LP remarqué Des ecchymoses (finaliste au prix Moustaki), sort le 6 décembre son second album Les nuits sereines n’existent pas.

Le jeune trentenaire aura ainsi pris le temps de peaufiner et d’affirmer son univers musical pour ce second opus joué, enregistré et arrangé avec Thierry Guarracino. Nicolas aime la pop 80’s, tantôt frenchie (Jacno, Jay Alanski , Daho, Chamfort, Françoise Hardy) tantôt british (Martin Gore, Phil Oakey, Ultravox), l’élégance french pop qui s’acoquinerait avec l’exubérance glam ... La synth-pop est à l’honneur sur "Les nuits sereines..." à la fois dansante et sautillante ("Comme une fille", "Les nuits sereines...", "Mademoiselle R") et sombre ("The executioner", "Comedie extravagante (l’amour)", "Dimanche"). L’entêtant "Teenager", premier single extrait de l’album, vient réveiller la madeleine de Proust qui sommeille en chacun des jeunes trentenaires que nous sommes (étions ?) , pas encore adultes, plus vraiment adolescents.

"Teenager", c’est ce temps jadis où la vie s’écoulait avec insouciance et légèreté, ce temps rythmé par les amours naissants et les envies d’évasion et de liberté ("suis-je encore un teenager qui patiente un ailleurs dans sa province fuyante, une bulle docile qui meurt d’envie d’une vie décadente"). Nicolas, explore ainsi au fil des dix titres des Nuits sereines n'existent pas sa vie et ses envies ("...slave to love...") , ses amours complexes et fragiles (" ...vulnérable comme la glaise... "), et le regard que chacun pose sur l’autre.

Les nuits sereines est également, outre un projet musical, un recueil de vignettes iconographiques où se mêlent les visages et les corps cultes (YSL, B.Dalle, Divine , Dean et Brando) symboles de l’amour ambigu où les femmes aiment des hommes , qui aiment des hommes, qui aiment des femmes, tout ceci au final n’étant que des histoires d’A, passionnées et fragiles...mais des histoires inscrites dans leur époque, dans le monde des esprits du XXI siècle, libres et aimantes dont tellement d’individus d’un autre temps voudraient pointer du doigt et remettre en cause, Nicolas a finalement bien raison "Les nuits sereines n’existent pas"...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bleu Piscine de Nicolas Vidal
L'interview de Nicolas Vidal (mercredi 10 octobre 2018)

En savoir plus :
Le site de Nicolas Vidal
Le Facebook de Nicolas Vidal
Le Soundcloud de Nicolas Vidal


Sébastien Dupressoir         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Nicolas Vidal (10 octobre 2018)


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=