Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Salt and Fire
Werner Herzog  décembre 2016

Réalisé par Werner Herzog. Etats Unis/Allemagne/Mexique/Bolivie/France. Thriller. 1h33 (Sortie le 7 décembre 2016). Avec Michael Shannon, Gael García, Veronica Ferres, Werner Herzog, Anita Briem, Lawrence Kraus, Volker Michalowski et Danner Ignacio Marquez Arancibia.

Difficile de juger le dernier film d’un cinéaste qui fit une œuvre comme s’il s’agissait d’un film en soi. Objectivement, "Salt and Fire" de Werner Herzog n’est pas le meilleur film de son auteur qui en a déjà signé près de 75, fictions et documentaires confondus !

N’empêche qu’il s’inscrit dans un corpus cinématographique désormais quasi-incontestable et qu’on y retrouvera toutes les thématiques chères à ce grand romantique de la pellicule, ce dernier représentant du grand cinéma allemand.

Comme tous les héros de Herzog, Matt Riley (Michael Shannon) a une vision du monde qui fait de lui un "albatros" aux ailes de géant dans un monde de nains. Filmant un décor époustouflant, celui d’un désert bolivien censé représenter métaphoriquement un lac asséché suite au dérèglement climatique et donc à l’action néfaste des hommes, à l’image de la Mer d’Aral en Asie centrale, Werner Herzog met à nu une fois de plus l’essence des passions humaines.

C’est beau et c’est naïf comme le sont toujours les ultimes films des grands cinéastes. Il faudra le recul de quelques années pour ne pas être tenté de rigoler devant les figures de style que Werner Herzog ose mettre en scène aujourd’hui.

Peut-être que sa démonstration, que l’on risque de trouver en 2016 simpliste aura alors une grande résonance. La catastrophe écologique qu’il pressent ne prendra pas forcément la forme imaginée dans le film, mais ceux qui l’auront vu se souviendront à ce moment-là de ses enfants jumeaux mutants et de ses paysages d’une pureté inouïe.

"Salt and Fire" de Werner Herzog ne cherche ni à être moderne ni postmoderne. Ce qui s’y conte, c’est une leçon de survie dans laquelle renaît quelque chose que l’ère industrielle avait cru éradiquer à jamais .

A l’époque où le rationnel et le religieux ne se combattent plus, mais participent de concert à la confusion généralisée, Werner Herzog exalte une troisième voie perdue, celle de l’épopée épique, celle où l’esprit triomphe du reste s’il a pour arme la beauté poétique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=