Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Paterson
Jim Jarmush  décembre 2016

Réalisé par Jim Jarmush. Etats Unis. Coémdie dramatique. 1h58 (Sortie le 21 décembre 2016). Avec Adam Driver, Farahani Golshifteh, Kara Hayward, Trevor Parham, William Jackson Harper, Frank Harts, Barry Shabaka Henley et Jaden Michael.

La poésie est dans le quotidien et le quotidien est de la poésie. C'est la leçon que l'on pourra tirer de "Paterson" de Jim Jarmusch, l'oeuvre sans doute la plus aboutie du cinéaste de "Stranger than Paradise", à qui le "Cinema Galeries" de Bruxelles rend en ce moment un grand hommage.

On le savait rock'n'roll depuis qu'on pouvait, parmi d'autres, croiser Tom Waits ou Screamin' Jay Hawkins dans ses films ou qu'il pouvait rendre hommage à Elvis Presley dans "Mystery Train". On découvre ici ce qu'on entrevoyait dans toute sa filmographie : c'est un féru de poésie, et particulièrement d'un des plus grands poètes américains, William Carlos Williams.

"Paterson", avant d'être le nom d'Adam Driver dans le film, c'est d'abord une ville, justement la ville de William Carlos Williams. Adam Driver/Paterson a beau n'être qu'un chauffeur de bus conduisant le sempiternel même véhicule dans les mêmes sempiternelles rues sans beaucoup d'intérêt d'un quartier de Paterson, il est avant tout un poète avec sur lui un petit carnet où il inscrit les beaux textes qui vont, dans une belle typo manuscrite, s'inscrire en surimpression sur les images du film.

Pour compléter le dispositif de ce film volontairement répétitif pour que l'aléa qui change le quotidien prenne tout son sens, Adam Driver a une compagne qu'il laisse à la maison.

Une compagne, qui s'appelle Laura, comme la muse de Pétrarque et qu'on peut vraiment définir comme la muse du chauffeur de bus de Paterson. Elle aussi transcende le banal, l'anodin par la conception de cookies, formellement très beau, et la suite le prouvera, gastronomiquement excellent.

Golshifteh Farahani, pour son premier rôle américain, lui offre toute sa grâce fragile. Avec Adam Driver, elle forme un couple cohérent qui s'enthousiasme aux petits riens qui d'habitude irritent les duos américains. C'est le génie de Jim Jarmusch de toujours présenter une Amérique "ailleurs de tout", marginale certes mais sans avoir besoin de le clamer et sachant vivre dans le petit cocon qu'elle s'est formée sans bruits.

On a dit souvent Jarmusch minimaliste, mais son minimalisme est désormais confortablement meublée de belles choses. On en aura encore une preuve avec une fin admirable où la poésie de Williams Carlos Williams rencontre à jamais le cinéma de Jim Jarmusch.

"Paterson" de Jim Jarmusch apporte la preuve, si elle était nécessaire, que la poésie et le cinéma sont faits pour s'entendre. Ce film léger est admirable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=