Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Green Day
Revolution Radio  (Reprise Records / Warner)  octobre 2016

Il y a quelques mois (oui je suis un peu en retard sur mes chroniques, vous m’en voyez marrie…) est sorti le douzième album de Green Day. Cette nouvelle a fortement piqué ma curiosité. Ecoutant ce groupe principalement pendant mon adolescence, je me suis demandée ce qu’il devenait, si leur punk-rock était toujours efficace et s’il faisait toujours danser les adolescents en quête de rebellitude.

Deux choses m’ont frappée à l’écoute de Revolution Radio. La première est que la musique de Green Day est exactement la même qu’il y a cinq, dix ou vingt ans. Un exploit en soi : toujours la même rythmique, les mêmes riffs de guitare, les mêmes harmonies vocales, les mêmes chœurs, les mêmes thèmes d’adolescents torturés et en révolte. Voilà qui me rend perplexe : certes il est logique d’appliquer une recette qui marche et de vouloir rester dans son style… mais à ce point-là !

Intriguée, je me suis rendue compte que je connaissais finalement assez mal ce groupe qui m’avait accompagnée pendant tout mon collège. Je découvre avec stupéfaction qu’il a été formé en 1987 ! Wiki m’informe que leur premier succès populaire date de 1994 avec l’album Dookie. À l’écoute de ce dernier, je suis impressionnée par la constance de ce groupe qui fait donc les mêmes albums (à peu de chose près) depuis plus de vingt ans.

Alors dans ce cas, pourquoi tant de succès ? C’est la deuxième chose qui m’a frappée lorsque j’ai écouté l’album : la réception que l’on peut avoir de la musique. La percevons-nous différemment au fil de notre vie ? Il semblerait que oui. La musique, puisqu’elle est par essence auditive, s’attache à des situations, des images, des moments ancrés dans le temps. Les concerts par exemple viennent compléter par l’image l’expérience musicale. Mais un morceau, un album, un style de musique peut nous accompagner pendant un période définie et finalement s’éloigner de nous, et c’est ce qui arrive souvent avec la musique de notre adolescence. Et heureusement en fait !

Dans le cas de cet album de Green Day, c’est cette dichotomie qui m’a étonnée. La musique est identique ou presque. Cependant, elle ne génère pas de nostalgie comme pourrait le faire American Idiot que j’écoutais effectivement à ce moment-là. Je m’attendais à retrouver le groupe de mon adolescence, ce qui est le cas puisque la musique est quasi-identique. Mais je me rends compte que je n’ai plus la même sensibilité : conscience du temps qui passe en quelque sorte. Peut-être aurais-je voulu être surprise, constater une évolution dans ce groupe mais j’ai plutôt l’impression que c’est moi qui ai évolué de telle sorte que leur musique ne m’atteint plus comme avant.

Sur l’album, je retiendrai tout de même "Outlaws", sorte de quart d’heure américain pêchu et "Ordinary World", balade à la guitare acoustique : un reliquat de mon cœur de jeune fille en fleurs sans doute. Pour ce qui est du punk-rock, mention à "Troubled Times" qui cristallise ce que j’aime (ou j’aimais ?) chez Green Day : l’alternance de rythme entre refrain explosif, couplets plus doux, petit solo de guitare et envolée lyrique du chanteur.

Il y a quand même des choses qu’on est content de retrouver à l’identique !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Green Day
Le Soundcloud de Green Day
Le Facebook de Green Day


Laura Balfet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 avril 2018 : Summertime

Voilà enfin les beaux jours, de l'hiver à l'été il n'y a qu'un pas que les premiers pique-niques sur les pelouses parisiennes ont déjà franchi. Quoi qu'il en soit voici le programme culturel de la semaine.

Du côté de la musique :

"La grande effusion" de Kent
"Fontaine Wallace" de Fontaine Wallace
"A l'abri du vent" de Vanessa Philippe
"Live in vienna, Schumann piano concerto, Brahms Handel Variations" de Alfred Brendel
"Brainbow" de Brainbow
Ughett, Laake, Theodora et P4N4 dans une compilation Disquaire Day 2018
"Orphéon" de France de Griessen
"IT" de Frantic
"Hommage à Jacques Higelin
"Richard Strauss, Don Quixote & Cello works" de Ophélie Gaillard
Ramon Pipin au Café de la Danse
et toujours :
"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"The Beggar's Opera" au Théâtre des Bouffes du Nord
"L'Affaire Courteline" au Théâtre Le Lucernaire
"Too Much Time - Women in prison" à La Loge
"Mon Lou" au Théâtre Le Lucernaire
"Lady Macbeth" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Billie Holiday - Sunny Side" au Théâtre Essaion
"Frédrick Sigrist - Tout le monde croit que je suis un mec bien" au Théâtre Le Funambule Montmartre
dans le cadre du Festival La semaine Extra au Théâtre Le Nest à Thionville : "Price "- "Jours radieux" - "Les Imposteurs" - "Longueurs d'ondes"
des reprises à ne pas rater :
"La loi des prodiges" au Théâtre de la Tempête
"Ciel, mon placard !" à La Loge
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Exposition avec :

"Subodh Gupta - Adda/Rendez-vous" au 11 Conti-Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Foxtrot" de Samuel Maoz
"La Route sauvage" de Andrew Haigh
"Mes Provinciales" de Jean-Paul Civeyrac
"La Révolte des jouets" de Bretislav Pojar et Hermina Tyrlova
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Derniers jours à Berlin" de Harald Gilbers
"La confession" de John Herdman
"La fabrique des coincidences" de Yoav Blum
"La journée de la vierge" de Julie Marx
"Manhattan vertigo" de Colin Harrison
"Meurtres, en toute intelligence" de Jacques Attali
"Sparte" de Nicolas Richer

et toujours :
"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

Froggeek's Delight :
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=