Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Névrotik Hôtel
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  janvier 2017

Spectacle musical mis en scène par Michel Fau d'après une trame de Christian Siméon, avec Michel Fau et Antoine Kahan accompagnés par les musiciens Mathieu El Fassi, Laurent Derache et Lionel Allemand.

Après "L’impardonnable revue pathétique et dégradante de Monsieur Fau" et "Récital emphatique", Michel Fau poursuit son exploration de l'interlope, du transgenre, du travestissement, de la féminité parodique, de la posture artistique, de l'art théâtral ainsi que du chant dans tous ses états.

Après la meneuse revue et la diva lyrique, le voici "ré-incarné" en vraie-fausse star peroxydée des années cinquante dont le coeur de midinette se pâme au rythme de chansons d'amour de bastringue dégoulinantes d'un sentimentalisme tragi-comique dans un opus en forme de jubilatoire psychodrame en-chanté.

Tramé par Christian Siméon, jouant - et déjouant - les codes de la culture "camp" et les icônes "queer", l'opus intitulé "Névrotik Hôtel" est sourcé dans les "fonds de tiroir" de l'escarcelle de spécialistes du genre, essentiellement les chansons de Michel Rivgauche, qui fut le parolier d'Edith Piaf, mises en musique par Jean-Pierre Stora.

Ainsi exhume-t-il d'inénarrables "perles" au titre éloquent, telles "La moustiquaire du Caire", "Le printemps dans le Sussex" ou "Coup de foudre sur la montagne", que Michel Fau, orfèvre en matière de folies-bouffe, a réuni en un collier sur-mesure pour castafiore néo-réaliste.

Perché en équilibre précaire sur des salomés dorés, looké façon Catherine Deneuve dans "Huit femmes", sanglé dans une robe de la couleur vert amande du célèbre macaronier de la Rue Royale, au bustier drapé ouvert sur un décolleté généreux, emperlousé et enstrassé comme Dame Edna Everage et exubérante comme Jacqueline Maillan sur scène, Michel Fau campe Lady Margaret, une riche et coquette rombière errant de gare en palace pour combler sa solitude.

Emmanuel Charles a conçu un décor de chambre d'hôtel de style "Harlequin", monochrome rose cartlandien et format pop-up de cartoon dysnésien avec lit de princesse et angelot rococo, que la gironde dame investit à la manière d'un petit théâtre intime.

Emoustillée par le groom bonbon rose et vice-versa interprété par Antoine Kahan, petit gabarit musclé de mâle homoérotique façon Jean-Paul Gaultier avec la moustache virile du feu front man de Queen, elle y brûle ses dernières cartouches en l'engageant pour un passage en revue de sa vie délivrée en bouffées érotico-névrotico-musicales autour de sa plus belle histoire d'amour.

Avec son goût assumé pour la théâtralité, ses récurrentes et irrésistibles incursions dans le registre durassien et le jeu déclamatoire et sa maîtrise de la diction et du langage gestuel, Michel Fau navigue toujours magistralement entre parodie, pastiche et caricature, démesure, burlesque et émotion.

Accompagnés par les musiciens Mathieu El Fassi, Laurent Derache et Lionel Allemand, respectivement au piano, à l'accordéon et au violoncelle, Michel Fau et Antoine Kahan forment un tandem épatant qui revisite également le classique duo de clowns pour dispenser cette divertissante "comédie musicale de chambre".

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=