Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le petit poilu illustré
Théâtre Essaion  (Paris)  janvier 2017

Spectacle jeune public conçu par Alexandre Letondeur, mse en scène par Ned Grujic, avec Alexandre Letondeur et Romain Puyuelo.

Ils sont parfaits, Paul et Ferdinand, pour expliquer la guerre de 14, comme on disait au siècle dernier, aux enfants de tous les âges.

Victimes du grand carnage qui faucha énormément de Paul et de Ferdinand, ils sont envoyés sur terre à des fins pédagogiques, justement pour mieux faire comprendre aux plus jeunes ce qui s'est passé entre août 1914 et novembre 1918.

Aux plus jeunes, c'est le prétexte. Car cela ne fera également pas de mal à ceux qui les accompagneront de se rafraîchir la mémoire sur la première guerre mondiale.

Les deux poilus choisis pour accomplir le nécessaire travail de mémoire ne sont pas a priori les plus aptes pour réussir leur ingrate mission. A-t-on déjà vu des témoins avec des nez aussi rouge clown ? A-t-on connu pareils farceurs ayant vécu tant d'horreurs ?

Tombés littéralement dans une chambre d'enfant, ils ne sont pas là pour bercer les petits d'hommes d'illusions sur leur vie toute neuve. Pas question de nier, par exemple, l'existence de la mort partout présente sur les champs de bataille, ou tapie dans les tranchées traquant les estomacs affaiblis et les organismes sensibles aux épidémies.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les enfants présents ne leur en veulent de parler "mort". C'est vrai qu'ici on la montre immédiate et qu'on évite de parler des gaz ou des gueules cassées. Dans leurs uniformes bleus, Paul et Ferdinand sont des guides valeureux et astucieux. Une quille figurera un régiment, voire une armée, et il ne faudra qu'une pichenette pour donner le coup fatal à toute une armée.

Ils expliquent simple et bien, à l'aide de tout ce qui leur tombe sous les mains. Avec des petites poupées à têtes d'alsacienne ou d'archiduc autrichien, ils évoquent les causes de la guerre. En mitonnant une recette, ils dissèquent celles de la "Victoire". Les poils d'un balai seront la moustache d'un général démago et c'est dans un parc d'enfant que les deux alliances militaires se livrent à un vrai combat de boxe.

Le texte d'Alexandre Letondeur est précis et jamais sentencieux. Comme son compère Roman Puyuelo, il incarne vraiment un "petit poilu" qui n'a jamais sa langue dans sa poche. Dans la mise en scène fluide et colorée de Ned Grujic, les deux acteurs paraissent plus vrais que nature.

Ces deux morts revenus à la vie se pincent pour croire qu'ils sont de nouveau vivants. On comprend leur joie et elle ne fait pas tache pour décrire cette période noire. Jouant volontiers de la trompette et de l'accordéon, poussant la chansonnette, ils savent aussi émouvoir quand ils donnent leur version de la "chanson de Craonne".

Modèle de spectacle pour enfants faisant sens, "Le petit poilu illustré" d'Alexandre Letondeur démontre que le théâtre peut être un vecteur pour enseigner l'Histoire. Les enfants présents n'auront pas perdu leur temps : ils auront découvert l'univers théâtral et sauront désormais parler de la guerre de 1914.

Coup double grâce à deux acteurs formidables qui se donnent à fond dans leurs beaux uniformes bleus horizon qui glorifient les braves petits pioupious sans jamais laisser croire une seconde que la guerre pourrait être jolie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=