Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le petit poilu illustré
Théâtre Essaion  (Paris)  janvier 2017

Spectacle jeune public conçu par Alexandre Letondeur, mse en scène par Ned Grujic, avec Alexandre Letondeur et Romain Puyuelo.

Ils sont parfaits, Paul et Ferdinand, pour expliquer la guerre de 14, comme on disait au siècle dernier, aux enfants de tous les âges.

Victimes du grand carnage qui faucha énormément de Paul et de Ferdinand, ils sont envoyés sur terre à des fins pédagogiques, justement pour mieux faire comprendre aux plus jeunes ce qui s'est passé entre août 1914 et novembre 1918.

Aux plus jeunes, c'est le prétexte. Car cela ne fera également pas de mal à ceux qui les accompagneront de se rafraîchir la mémoire sur la première guerre mondiale.

Les deux poilus choisis pour accomplir le nécessaire travail de mémoire ne sont pas a priori les plus aptes pour réussir leur ingrate mission. A-t-on déjà vu des témoins avec des nez aussi rouge clown ? A-t-on connu pareils farceurs ayant vécu tant d'horreurs ?

Tombés littéralement dans une chambre d'enfant, ils ne sont pas là pour bercer les petits d'hommes d'illusions sur leur vie toute neuve. Pas question de nier, par exemple, l'existence de la mort partout présente sur les champs de bataille, ou tapie dans les tranchées traquant les estomacs affaiblis et les organismes sensibles aux épidémies.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les enfants présents ne leur en veulent de parler "mort". C'est vrai qu'ici on la montre immédiate et qu'on évite de parler des gaz ou des gueules cassées. Dans leurs uniformes bleus, Paul et Ferdinand sont des guides valeureux et astucieux. Une quille figurera un régiment, voire une armée, et il ne faudra qu'une pichenette pour donner le coup fatal à toute une armée.

Ils expliquent simple et bien, à l'aide de tout ce qui leur tombe sous les mains. Avec des petites poupées à têtes d'alsacienne ou d'archiduc autrichien, ils évoquent les causes de la guerre. En mitonnant une recette, ils dissèquent celles de la "Victoire". Les poils d'un balai seront la moustache d'un général démago et c'est dans un parc d'enfant que les deux alliances militaires se livrent à un vrai combat de boxe.

Le texte d'Alexandre Letondeur est précis et jamais sentencieux. Comme son compère Roman Puyuelo, il incarne vraiment un "petit poilu" qui n'a jamais sa langue dans sa poche. Dans la mise en scène fluide et colorée de Ned Grujic, les deux acteurs paraissent plus vrais que nature.

Ces deux morts revenus à la vie se pincent pour croire qu'ils sont de nouveau vivants. On comprend leur joie et elle ne fait pas tache pour décrire cette période noire. Jouant volontiers de la trompette et de l'accordéon, poussant la chansonnette, ils savent aussi émouvoir quand ils donnent leur version de la "chanson de Craonne".

Modèle de spectacle pour enfants faisant sens, "Le petit poilu illustré" d'Alexandre Letondeur démontre que le théâtre peut être un vecteur pour enseigner l'Histoire. Les enfants présents n'auront pas perdu leur temps : ils auront découvert l'univers théâtral et sauront désormais parler de la guerre de 1914.

Coup double grâce à deux acteurs formidables qui se donnent à fond dans leurs beaux uniformes bleus horizon qui glorifient les braves petits pioupious sans jamais laisser croire une seconde que la guerre pourrait être jolie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 mars 2017 : Tout vient à point à qui sait attendre le printemps

Voilà, c'est le printemps, premier soleil, premières fleurs, bientôt les premiers festivals. En attendant voici de quoi satisfaire votre appétit de nouveautés et rattraper les désagréments de l'heure perdue dans la nuit. Sans plus attendre voici de quoi lire, voir et écouter :

Du côté de la musique :

"Spirit" de Depeche Mode
"Murmuration" de Rabih Gebeile
"Burning the threshold" de Six Organs Of Admintance
"Shikantaza" de Chinese Man
"Mozart / Rachmaninov : Concertos & A conversation that never was" de Grigory Sokolov
"Rivers" de Polaroid3
"Now is not a good time" de The Keys
Matmatah et Lord Ruby au Transbordeur de Lyon
et toujours :
"A day for the hunter, a day for the prey" de Leyla McCalla, "My wild west" de Lissie, "Chopin : Late works" de Maurizio Pollini, "Vocello" de Henri Demarquette, "Messages personnels " de Emma Solal, Mustang, Akira Kosemura, Sylvain Fesson, Lonny Montem dans une sélection de single
"Elements" de Zenzile, Rencontre avec Narrow Terence autour de leur nouvel album "Rumble-o-rama" accompagné d'une session live, "Plates coutures" de Matmatah

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Larmes d'Oedipe" au Théâtre de la Colline
"Lili" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Palestro" au Théâtre L'Atalante
"Cut" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Serment d'Hippocrate" au Théâtre 14
"La nuit à l'envers" au Théâtre Essaion
"L'héroïsme au temps de la grippe aviaire" au Théâtre de Belleville
"Les Mauvaises graines" au Chat noir
"Les Misérables" au Théâtre Le Lucernaire
"L'histoire d'une femme" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Yanoswki - Le Cabaret extraordinaire" au Bal Blomet
"Alil Vardar - Comment garder son mec" à la Grande Comédie
des reprises :
"Nous qui sommes 100" au Théâtre Les Déchargeurs
"Océanerosemarie - Chatons violents" au Théâtre des Béliers parisiens
et la chronique des autres spectacles de mars

Expositions avec :

"Pissarro - Le premier des Impressionnistes" au Musée Marmottan-Monet
"Balenciaga - L'oeuvre au noir" au Musée Bourdelle

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pourvu qu'on m'aime" de Carlo Zoratti
"Félicité" de Alain Gomis
"Sage Femme" de Martin Provost
Oldies but goodies" avec "Seven" de David Fincher projeté dans le cadre de la rétrospective Darius Khondji à la Cinémathèque française
et les chroniques des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Deux cigarettes dans le noir" de Julien Dufresne-Lamy
"La compagnie des glaces - Tomes 3 et 4" de G.-J. Arnaud
"Le grand combat" de Ta-Nehesi Coates
"Le parfum de l'hellébore" de Cathy Bonidan
et toujours :
"Les filles déchues de Wakewater" de V.H. Leslie
"Les temps de la cruauté" de Gary Victor
"Les insouciants" de Peter Behrens

Froggeek's Delight :

Festival Trolls & Légendes #7 du 14 au 16 avril à Mons
et toujours :
Les MMO Free to play en 2017 - Eve Online - Black Desert Online - Revelation Online - Tera
Edition limitée de Life is Strange
sur PS4, Xbox One et PC
Retour sur la Nintendo Switch, un test complet très prochainement

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=