Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Harmonium
Kôji Fukada  janvier 2017

Réalisé par Kôji Fukada. Japon/France. Drame. 1h58 (Sortie le 11 janvier 2017). Avec Tadanobu Asano, Mariko Tsutsui, Kanji Furutachi, Taiga, Momone Shinokawa et Kana Mahiro.

Prix du jury dans la section "Un Certain Regard" au dernier Festival de Cannes, "Harmonium" de Koji Fukuda apparaît comme une pièce maîtresse du jeune cinéma nippon.

Âgé de 35 ans, son réalisateur en est déjà à son quatrième film. Influencé par la génération menée par Kiyoshi Kurosawa, il inscrit son récit aux résonances fantastiques dans le quotidien d'une famille banale.

Très vite, détail après détail, on comprend que Koji Fukada est assez critique devant le modèle familial japonais et qu'il ne sera pas question dans "Harmonium" d'en faire l'apologie d'une quelconque façon.

De toute manière, un fait fondateur rend Toshio et Akaé différents du japonais moyen : ils sont chrétiens. Cette singularité tout de suite identifiée est importante car elle introduit chez les personnages une propension à penser autrement.

Quand entre dans l'histoire Yasaka, les concepts chrétiens de Bien et de Mal, de culpabilité, de compassion et de pardon, vont s'introduire dans l'histoire et participer à nourrir l'étrangeté du film. Et puis, n'assistera-t-on pas, au final, à une résurrection christique ?

On peut aussi avoir une lecture chrétienne de l'irruption soudaine de Yasaka qui semble aussi appartenir à la communauté protestante puisqu'il joue de l'harmonium. Sortant de prison, il est accueilli par Toshio et prend rapidement une place importante dans la famille. On pourra même voir quelques réminiscences de "Théorème" de Pier Paolo Pasolini dans le personnage singulier joué par Tadanobu Asano.

Se passant dans une banlieue presque rurale, "Harmonium" de Koji Fukada décrit un Japon apparemment tranquille et presque intemporel.

La seconde partie du film se déroule huit ans après la première et rien n'indique vraiment que l'époque a changé... sauf les personnages qui, eux, ne se ressemblent pas, sans doute transformés par le drame qu'ils ont vécu, au point qu'on fait un instant l'hypothèse que les comédiens ne sont plus les mêmes.

Sans révéler ce qu'il advient à ce moment-là, il faut souligner combien Fukada est audacieux. Avec une intrigue somme toute minimale, et demeurant toujours un peu floue, il introduit un rebondissement improbable qui pourrait "énerver" le spectateur, le faire décrocher du récit.

Mais le réalisateur maîtrise les codes qu'il crée et son épure de fantastique prend une force incroyable au cours d'un événement cathartique lui aussi incroyable puisqu'il contrevient à l'essence chrétienne.

"Harmonium" de Koji Fukada devrait laisser en route certains, mais ceux qui auront été embarqués par sa manière singulière d'occuper le temps et l'espace cinématographiques seront convaincus qu'ils viennent de découvrir un cinéaste qui comptera.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 janvier 2017 : A chacun sa part de galette !

A défaut de fêve dans la galette des rois, vous pourriez bien trouver quelques belles pépites dans notre sélection hebdomadaire des choses à voir et à écouter dont voici le sommaire sans plus attendre :

Du côté de la musique :

"Clôture" de Cyril Mokaiesh
"Lux live" de Ez3kiel
"La roulette rustre" de La Roulette Rustre
"Heart Headed" de Lisa Alea
Interviews autour du Melodica Acoustic Festival #3
Plaisir Vallée, Fil Bo Riva et Last Train dans une sélection de EPs
"Le départ" de Télégraphie
Orouni, Skyers et June and the Jones au Trois Baudets
Hosteen en session live et électrique
et toujours :
Rencontre avec Tristen autour de son album "Les couleurs et les formes", "Preoccupations" de Preoccupations, "Les bateaux EP" de Pépite, "I could be happy" de Nouvelle Vague, "Being nice doesn't pay" de Mother of Two, "United diktaturs of europe" de Anarchist republic of bzzz, "What the wood whispers to itself" de Early Spring Horses, "Revolution radio" de Green Day, Interview des Fatals Picards, assortie d'une session acoustique 3 titres autour de l'album "Country Club", "Mowing" de Michael Nau, "Be here now" de Oasis en version remasterisée avec des bonus, "L'éclaircie" de Saule

Au théâtre :

les nouveautés :
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Urfaust" au Théâtre de la Tempête
"Vangelo" au Théâtre du Rond-Point
"Schock Corridor" au Nouveau Théâtre de Montreuil
"Vie et Mort de H" au Théâtre de la Tempête
"Le Cabaret Blanche" au Théâtre 14
"Babacar ou l'antilope" au Théâtre 13/Seine
"Rimbaud Verlaine - Eclipse totale" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Orchestre Titanic" au Théâtre de l'Aquarium
"Le regard de l'autre" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"Une longue peine" à la Maison des Métallos
"Grand Symposium : Tout sur l'Amour" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Un Démocrate" au Théâtre de l'Opprimé
"Le Chien" au Théâtre Rive-Gauche
"Moi et François Mitterrand" à la Pépinière Théâtre
"Le Projet Poutine" au Théâtre La Buryère
"Ma mère m'a fait les poussières" au Théâtre de Belleville
"Oncle Vania" au Théâtre Essaion
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Françoise par Sagan" au Théâtre du Marais
"Elise Noiraud - Pour que tu m'aimes encore"à la Nouvelle Seine
"Passage en revue" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Michael Hirsch - Pourquoi ?" au Théâtre Le Lucernaire
"Kiki, le Montparnasse des années 20" au Théâtre Essaion
"Yohann Metay - La tragédie du dossard 512" au Théâtre Tristan Bernard
et la chronique des autres spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mexique 1900-1950" au Grand Palais
"Albert Besnard - Modernités Belle Epoque" au Petit Palais "Hodler - Monet - Munch" au Musée Marmottan-Monet
"Rembrandt intime" au Musée Jacquemart-André

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Corniche Kennedy" de Dominique Cabrera
"Vivere" de Judith Abitbol
dans la rubrique "Oldies but goodies" "Des jours éblouissants" de Jiang Wen projeté dans le cadre du cycle "Nouvelles voix du cinéma chinois" à la Cinémathèque française
les chroniques des sorties de janvier
et les chroniques des sorties de décembre

Lecture avec :

"Bienvenue, Mister Z" de Jean-Marie Bretagne
"Shangri-la" de Mathieu Bablet

Froggeek's Delight :

"Asssasin's Creed" de Justin Kurzel au cinéma...

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=