Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce corps qui parle
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  janvier 2017

Spectacle-conférence écrit et interprété par Yves Marc.

Tout surprend dans le spectacle d’Yves Marc, "Ce corps qui parle", tant sur le fond que sur la forme.

Cet amoureux du geste et du corps, co-fondateur avec Claire Heggen en 1975 de la Compagnie du Théâtre du Mouvement, s’est fait maître dans l’art du mime et de l’expression corporelle contemporaine.

On se serait donc attendu de la part de ce comédien expérimenté et ancien élève d’Etienne Decroux, à une démonstration poétique de son propos, un long dialogue silencieux entre son corps et son public. Que nenni.

Yves Marc nous embarque pour 1h15 d’une conférence-spectacle facétieuse et documentée, faits scientifiques et études basées sur la PNL et la synergologie à l’appui, à propos de ce que le corps exprime souvent malgré nous, par notre posture, attitude, expression du visage, démarche et autres micro-démangeaisons involontaires.

On y apprend donc que le passé tourne notre regard à gauche et le futur à droite, que le rentré du coup en exprime plus que notre faciès (masques de mime et jeu de louche à l’appui) que Bambi clignait beaucoup plus des yeux que Marilyn, que les singes ont comme nous des neurones miroirs et mille et une autres informations et anecdotes tirées de ses lectures et de son expérience d’acteur mais également de professeur.

Variant sans cesse les intonations et les points de vue, tour à tour docte conférencier, professionnel averti ou show-man espiègle croquant de la manière la plus bienveillante qu’il soit son public, Yves Marc n’hésite pas à illustrer ses propos par des démonstrations éloquentes. Il incarne ainsi tour à tour Tati puis Chaplin avant de nous mimer un à un les différents tocs de la salle.

Véritable jeu de miroir avec le public, d’ailleurs éclairé tout au long du spectacle, Ce corps qui parle nous renvoie à nous même, étanche les soifs d’apprendre plus que les désirs de se divertir et propose une nouvelle grille d’analyse permettant à tout un chacun de penser différemment son rapport au corps.

Le final voit enfin le silence se faire pour laisser la parole au corps, dans un baissé de rideau adroit et poétique.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=