Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Assassin's Creed
Justin Kurzel  (Ubisoft)  janvier 2017

Réalisé par Justin Kurzel. Américain / Français. Action, science-fiction. 1h56 (Sortie le 21 décembre 2016). Avec Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons.

Depuis ses débuts en 2007, la saga Assassin’s Creed a connu un tissant et a été déclinée en plus d’une quinzaine de jeux vidéo et en plusieurs centaines de livres, goodies et objets dérivés en tout genre. Avec un tel succès, pas étonnant qu’Hollywood se soit intéressé à la licence d’Ubisoft. C’était sans compter sur l’étrange malédiction qui pèse sur la plupart des adaptations cinématographiques de jeux vidéo. Mais si, vous savez, celle qui rend les films tirés de jeux vidéo aussi mauvais qu’une raclette sans fromage. Assassin’s Creed a-t-il échappé à la règle ?

Produit par Michael Fassbender, qui est d’ailleurs l’acteur principal du film, Assassin’s Creed a tout pour plaire sur le papier. Un casting de rêve avec en première ligne Michael Fassbender bien sûr mais aussi l’oscarisée Marion Cotillard, Brendan Gleeson ou encore Jeremy Irons, mais aussi un pitch prometteur et un budget colossal. Bref, tout ce qu’il fallait pour en faire un excellent divertissement et une belle adaptation, d’autant plus que le studio Ubisoft est aux manettes. Cependant, force est de constater que le résultat est bien loin d’être à la hauteur de mes attentes. Je suis allée au cinéma avec des yeux de fan, des attentes de fan, des envies de fan et c’est peut-être ce qui a biaisé mon jugement.

Tout d’abord, parlons du scénario dont voici le résumé : Callum Lynch est le descendant d’une famille liée à la société secrète des Assassins. Condamné à mort par injection létale, il est finalement récupéré par une société baptisée Abstergo Industries dans le but d’exploiter sa mémoire génétique. L’objectif secret d’Abstergo est en fait de retrouver la Pomme, un Fragment d’Eden qui permettrait selon les Templiers de mettre un terme à la violence qui gangrène le monde. Callum Lynch n’aura d’autre choix que de revivre les souvenirs de son ancêtre Aguilar de Nehra au cours de l’Inquisition espagnole. Son expérience dans l’Animus lui permettra d’acquérir des compétences qui lui serviront à combattre l’Ordre des Templiers.

Si en soit l’intrigue principale du film demeure fidèle à celle proposée dans les différents jeux de la licence d’Ubisoft, elle se montre toutefois plus simpliste. Il est vrai qu’il est bien plus aisé de poser une intrigue complexe au cours d’un jeu d’une durée de plus de 10h que sur un film d’à peine 116 minutes. Cependant, le film laisse entrevoir une vision un peu trop manichéenne et simplifiée du conflit qui oppose Templiers et Assassins. Le scénario présente néanmoins quelques bons points à l’instar de la présence d’un tout nouveau protagoniste et à la mise en scène d’un contexte historique encore inexploité par la licence. Il reste d’ailleurs dommage que le film n’ait pas exploité davantage ce contexte historique qui demeure finalement assez anecdotique.

Pour les besoins du film, l’Animus a été redesigné pour paraître plus dynamique et impressionnant à l’écran. En soi, ce remaniement n’est pas des plus gênants mais a incité le réalisateur à filmer de nombreuses scènes d’action autour de ce fameux Animus. Quand Callum se synchronise avec son ancêtre, chacun de ces gestes est en réalité véritablement effectué par Callum. Cela donne des scènes incroyablement visuelles mais le réalisateur a clairement abusé de ces effets spéciaux, gâchant presque le plaisir de voir notre apprenti Assassin effectuer ses cascades. J’ai trouvé ce recours aux effets spéciaux parfaitement inutile et surtout très préjudiciables au déroulé de l’action et de l’intrigue.

Je relèverai également la direction artistique peu inspirée, les mouvements de caméra pas toujours gracieux et le jeu d’acteur souvent peu convaincant. C’est bien dommage car Assassin’s Creed avait un énorme potentiel, des moyens importants et un casting de choix. Outre les petites références faites aux fans de la licence et à son casting royal, le film n’est pas parvenu à combler la fan qui sommeille en moi. Peut-être que les non fans y trouveront leur compte ?

 
Cette chronique est issue du site Blackstorm Museum, partenaire de Froggeek's Delight.

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : 2017, une année faste pour le jeu vidéo - Crash Bandicoot - Assassin's Creed - Far Cry - Red Dead Redemption - Life

En savoir plus :
Le site officiel de Assassin's Creed
Le Facebook de Assassin's Creed


Blackstorm         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=